AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un dîner presque parfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   Dim 4 Déc - 17:31

Magnus et le capitaine Bonley étaient en train de discuter quand l'officier de pont amena Cléomède et Chail. Devant eux se dressait un copieux repas qui semblait juste venir d'être servi. Après avoir avaler une gorgée de vin, Magnus invita les deux Abéliens à s'asseoir.

- Après mûre reflexions et sous l'influence de ce chère capitaine Bonley, je me suis dis que vous aimeriez partager notre repas et discuter, entre continentaux.

- Si ça avait dépendu de moi je les auraient fait jeté par dessus bord.
chuchota Bonley en prenant une bouchée de patate vapeur.

Une fois Cléomède et Chail assis et servis, Magnus demanda au marchand de tapis:

- Alors, maintenant que nous avons tous la tête froide après cette rude journée, pouvez-vous me dire ce que vous faisiez sur ce navire pirate ?

- Je vous donne un indice Monsieur, il ne vendaient pas des draps.

- Capitaine s'il vous plait !

- Oui, veuillez m'excuser monsieur le Président. Mais ça sent le pourris depuis quelques minutes et je ne sais plus trop ce que je dis.
Conclu Bonley en lançant un regard haineux aux Abéliens.

- Excusez le, il à perdu beaucoup de matelots, il a besoin de lâcher du leste.

Magnus attendis quel'Abélien réponde à sa première question en se jetant sur le steak de cheval qui venait de lui être servi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Un dîner presque parfait   Lun 5 Déc - 19:16

[je m'attendais a une suite dans un autre sujet mais ok]

Steak de cheval et patates vapeurs...le repas sera moins raffiné que chez Torgana... qu'importe, j'ai une faim de loup. Mais tachons nous d'abord d'apaiser les tentions


- Je suis désolé pour vos hommes, capitaine. Je suis sur qu'ils méritaient de vivre encore, et qu'ils étaient dévoués. Puissent ils être acceuillis dans la lumière divine... quelle que soit le nom que l'on puisse placer sur cette entité. Mais je n'y suis pour rien. Je n'étais qu'otage de Torgana... pour une raison que j'ignore, car il as affirmé que ce n'était pas l'or qui l’intéressait.

l'histoire est assez banale, désormais, j'en ai peur, si ce n'est l'attitude atypique du capitaine du leviathan

Continua Cléomède en se tournant vers Magnus, tout en attrapant son verre de vin. Il en but une gorgée, puis le reposa

-au fait, veuillez excuser la rudesse de mes paroles, tout a l'heure. j'étais désemparé par la situation, et cela se traduit souvent par de l’énervement. Je suis sur que vous comprenez....ceci dit, si vous désirez répondre a mes questions de touta l'heure, je vous en serez fort gré. Mais je divague. Je reprend mon histoire.


Cléomède découpa une fine lamelle dans le steak avant de la poser délicatement avec sa fourchette dans sa bouche. Juteux. Pensant ce temps, Chail n'osait manger, se faisant le plus discret possible, visiblement effarouché par les deux hommes

-Comme vous le savez, je suis propriétaire d'une grande entreprise textile de l'Empire. j'avais loué les services d'un steamer pour me rendre sur l'archipel, afin d'honorer un contrat, a savoir la vente d'un troupeau de moutons du Cachemire a la corporation des tisserands de Shaikos, mais surtout pour passer des contrat avec les magasins et couturiers locaux. Mon entreprise est assez large dans son domaine: les draps rideaux et tapis constituent la base de son commerce, mais nous fournissons egalement la grande majorité des maitres tailleurs de l'empire, faisons des ouvrages sur commandes pour certaines demeure ou les temples... nous avons egalement des produits plus bas de gammes, telles les voiles pour navires, les torchons, la toile du jute, et la toile de jean pour les sacs de transport...

Je m'égare....
il but une nouvelle gorgée de vinBref, j'allais vers Shaïkos, et vous devinez la suite, Torgana m'est tombé dessus, pour ainsi dire. Le steamer a tenté de fuir...en vain. Les hommes de bord ont tenté de se défendre, mais vous avez vu a quel point les hommes de Torgana sont de rudes combattants. Pour faire court, nous avons perdu, et les combats ont stoppés des que les pirates nous maitrisaient ... Chail et moi même étions réfugiés en notre cabine. Torgana nous fit monter sur le pond et me demanda qui j'étais...en substance, je lui ai dit ce que vous savez déjà. Il as dépouillé le navire de sa cargaison, de quelques somptueux cadeaux que je voulais utiliser pour faciliter les transactions. Il m'as prit a son bord, avec mon secrétaire, semble t'il sans raison, et m'a proposé de me débarquer sans contrepartie a Shaikos... et voila que vous arrivez, vous vous battez, vous passez un accord semble t'il, avec Torgana, et me voici sur votre vaisseau. La suite, Monsieur, c'est a vous de me la dire

Le temps que Cléomède parle, Magnus avais presque terminé son assiette. Cléomède n'attendit pas la réponse de l'homme et découpa une patate. Il allais enfin pouvoir manger, a son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   Mar 6 Déc - 23:02

Magnus écouta attentivement l'histoire de Cléomède. Ce vieux marchand de tapis avait la langue bien pendante, presque aussi bavard que malchanceux.
Le capitaine Bonley continua à se permettre de commenter l'histoire de l'Abélien, à voix basse, et entre deux bouchée de pomme de terre.

- Youpi youpi ya ... la suite est que je me retrouve à servir de taxi pour deux p...

- Merci Capitaine !


Stoppa Magnus avant que le mot de lui échappe. Il but une gorgée de vin avant de s'adresser à Cléomède.

- Ce qui s'est passé sur le pont du Levianthan entre le capitaine Torgana et moi, Mr Branbantio, ne vous concerne en rien. Je suis venue dans l'Archipel pour faire des affaires, comme vous, et il se trouve que de meilleurs occasion se présentes. Mais qui dit changement de d'emploi du temps, dit changement de destination. Vous me comprenez, désormais d'autres affaires plus urgentes m'attendent.

Le cuisinier de service, la toque sur le tête et le tablier blanc autour de la taille, vient ramasser les assiettes vides. Repartant avec le sourire en sachant que sa popote avait plus au président et au capitaine. Etant à bord d'un navire de guerre et devant nourrir plus de deux cents personne, la qualité de ces plats allaient en fonction de ce qui lui était fournit, c'est à dire ce soir des patates pour tout le monde.

Magnus savait que ce vieux roublard cachait autre chose, il devait ce que c'était avant de le laisser partir. Rien ne devait lui échapper, c'était peut-être un espion de l'Empire d'Abel. Si il savait trop de chose, il n'aura d'autre choix que de l'éliminer.

- Enfin, vous resterez mon invité plusieurs jour encore après notre amarrage. Je suis que l'air de Scyntilla vous fera le plus grand bien après tout ce qui vous ait arrivé.

Puis il posa son verre et regarda l'Abélien avec insistance pour soutenir sa prochaine phrase, connotant presque la menace.

- Et il n'ai pas question que vous refusiez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   Jeu 8 Déc - 9:59

Synt...Syntillia? fit Chail, blême, laissant tomber sa fourchette, qui glissa sur le parquet en pente alors que son visage prenait la blancheur d'un drap lavé a la javelle. Son Patron, se renfrogna, et son visage s'assombrit. Quelques secondes de silence résonnèrent entre les convives.


Cléomède soupira. Donnant l'impression d'un grand déballage, il voulait inciter de cette manière son interlocuteur a se confier. Mais celui-ci faisait part d'un excès de méfiance tout a fait ridicule. De plus, se rendre a Scintilla ne l'enchantait guère. Cela l'éloignais considérablement de sa destination, a savoir aussi bien de sa mission pour le gouvernement que de son coffre. Il but a nouveau une gorgée de vin, et répondit au président du "consortium"

- Vous avez, raison, vos combines avec Thorgana ne me concernent pas, même si je paierais cher pour les connaitre. En revanche, ce qui me concerne, c'est ce que vous voulez faire de moi. Je ne comprend pas l’intérêt que je puisse avoir pour vous. Ce que je sais, en revanche, c'est qu'Abel protège très bien ses sujets a l’étranger. Surtout ceux de mon standing, sans vouloir me venter. Je préviens toujours de mes déplacements et l'ambassade de Shaikos sait que je dois aller dans l'archipel, compte tenu que comme tout citoyen Abelien, résident dans ces iles, je serai son sa tutelle. Ils finiront par se poser des questions sils ne me voient pas arriver.


Ce n'était pas dit sur un ton de menace, mais d'explication, comme un prof face a un élève. Sauf qu'ici, l'élève était suspicieux et fort peut réceptif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   Jeu 8 Déc - 15:52

Bah tien, maintenant ce vieillard ce disais ambassadeur. Plus la discussion avançait, plus Magnus se demandais si il n'avait pas récupéré le Sacre Saint Primarque perdu sur un navire pirate. Cet Abélien disait peut-être la vérité ... peut-être pas. Si il était effectivement ambassadeur, cela se vérifiera facilement une fois arrivé à Scyntilla. Mais jusqu'à là, Magnus compter bien garder ce chère Cléomède dans ses environs.

- Soit, si vous avez aussi grande renommé je ferais vérifier vos dires au près le votre ambassade à Scyntilla.

Le capitaine Bonley se rapprocha de Magnus pour lui susurrer à l'oreille:

- Monsieur, si je puis me permettre un conseil, nous ferions mieux de s'en débarrasser maintenant. Ils sont plus que suspect, et qui saurait ?

- Conseil noté capitaine, merci. Mais je dois vous rappeler que vous êtes capitaine du Concordia, le navire du Consortium et donc mon navire. Or je suis sur mon navire en ce moment et vous travaillez pour moi alors laissez moi gérer les affaires qui s'y passe.


Bonley bafouilla, l'air penaud.

- Oui, veuillez m'excuser monsieur.

Magnus frappa dans ces main deux fois, indiquant aux deux gardes d'approcher:

- Veuillez reconduire ces messieurs dans leur chambre. Qu'ils profitent de la nuit, nous débarqueront à Heloron demain vers midi. Messieurs Cléomède et Chail, ce fut un plaisir. Bonne soirée.

Sans les regarder, le président du Consortium s'en retourna à ses quartiers. Il avait déjà perdu assez de temps avec ces Abéliens pour ce soir, il avait plusieurs projets en tête depuis sa rencontre avec Torgana, il se devait de s'y atteler au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   Jeu 8 Déc - 18:22


Spoiler:
 

d'après ce que voyais Cléomède, Magnus était un homme qui savait se faire respecter. Il avait néanmoins envie de lui dire qu'il n'avait certainement jamais vu une ambassade : celles-ci étant censé protéger les ressortissants, elles sont interdites aux étrangers (sans aux représentant éventuels des autres gouvernements, et encore, pas le premier venu), et a fortriori, ne divulgueraient jamais aucune information sur leurs citoyens.

Mais Cléomède savais cela inutile, et surtout il savait qu'expliquer ce genre de chose serait tout de suite perçu comme une tentative maladroite de se protéger ou de protéger un secret.

- Faites comme bon vous semble

fit-il par dire, en haussant les épaules

-Sauf votre respect, la journée fut éprouvante pour quelqu'un de mon age. Si vous le permettez, j'aimerai pouvoir sortit de table et rejoindre mes appartements.... Vous pourrez ainsi discuter avec votre capitaine qui, semble t'il, n’apprécie guère ma compagnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dîner presque parfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Inclassables :: Océans-