AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour au pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Retour au pays   Sam 10 Déc - 15:54

Alors que le soleil était au zénith, le navire blindé du Consortium accosta le quai n°256 du port d'Heloron.
Le déchargement des hommes, du matériel et des blessés commença rapidement afin de pouvoir débuter les réparations.

Encadrer par sa garde personnelle, Magnus, ainsi que ses deux invités Abélien, apprêta un dirigeable afin de se rendre au plus vite au siège de l'entreprise.
Le vent soufflait légèrement sur les vastes pistes de l'aérodrome, celui-ci amplifié par les mouvements des hélices des Zeppelins.
Le capitaine du Dirigeable salua le Président du Consortium tout en retenant sa casquette.

- Bonjours monsieur ! Quelle est votre destination ?

- Scyntilla, Siège du Consortium au quartier d'Ivoire je vous prie.


Le capitaine regarda les soldats armée en armure assistée puis Cléomède et Chail.

- Vos hommes seront prié de déposer leur armes dans les cassiers à l'arrière de l'appareil Monsieur. Je préfère éviter tout risque en ce moment. Avec ce qui s'est produit, j'ai peur que certain ai la gâchette facile et deviennent dangereux.

Magnus s'interrogea un instant. Comment ça "avec ce qui s'est produit" ? Il osa alors la question:

- De quel évènement voulez-vous parler capitaine ?

- Comment, vous ne savez pas ?

- Je reviens de l'Archipel et donc je ne connait pas les nouvelles fraîches.

- Une foule d'Abélien a tuer notre ambassadeur en pleine rue, pour se venger du meurtre de leur Primarque. dont ils nous accuses.


Magnus n'en revenait pas, et apparemment Cléomède non plus. Il quittait le continent une semaine et les deux choses les plus improbables venaient de se produire. Encore éberlué devant ces nouvelles, Magnus monta l'escalier jusqu'au Zeppelin, suivit par notre cher marchant de carpette. Le capitaine l'informa une fois entré:

- Je vous donnerais plus d'information si vous le souhaitez monsieur. Nous seront arrivé à destination dans la soirée. J'espère que vous passerez un agréable moment à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Retour au pays   Sam 10 Déc - 17:30


- Pardon? fit Cléomède
-Millesombres!Jura ChailÇa y est, nous sommes foutus!

-Mais, mais... nos peuples étaient en parfaite entente il n'y a pas deux semaines! s'indigna le vieil Abelien.

La réaction de Cléomède était spontanée, et après tout, pour un diplomate abelien, celle-ci était on ne peut plus normal. Cela signifiait pour lui que tout accord serait incroyablement difficile. Blême, il se tourna vers le président du consortium, mais celui n'en savait apparemment pas plus que lui, d'après son visage.

Ils entrèrent dans le zeppelin. Celui-ci était décoré avec gout, un petit salon salle-a manger se prolongeant dans l'axe de la passerelles. On ne les voyais pas d'ici, mais il y avais certainement de luxueuses cabines un peux plus loin. Cléomède se prit la tète dans les mains, ne voyant rien de tout cela tellement il était désemparé par la nouvelle. C'est alors que le capitaine parla de les informer de la situation. Cléomède sauta sur l'offre


-Monsieur, puis-je vous demander une faveur? J'aimerai avoir accès aux journaux relatant cette affaire... je veux en savoir le plus possible sur tout cela...Si vous avez, bien entendu..sinon, vos explications seront les bienvenues.

***

Quelques heures plus tard. Syntilla n'était pas encore en vue mais cela n'allais tarder. Cléomède se trouvais dans le grand salon, et il y avais suffisamment de gorilles du consortium pour les dissuader de penser a la possibilité d'une éventualité d'action pouvant possiblement conduire a une improbable évasion, même non armés. Il avait obtenu l'ensemble des informations qu'il souhaitait et avait fini d'en ressasser les éléments. Il devait a tout prix se rendre a l'ambassade du saint empire, le plus vite possible. la question était comment. Et elle restait pour le moment sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retour au pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Heloron :: Grand port commercial-