AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La haut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: La haut   Lun 12 Déc - 18:38

Rares étaient ceux qui avaient pu voir la pointe de leur propre yeux, pointant fièrement les cieux au dessus l'épaisse couche nuageuse. Mais le Zeppelin militaire à bord duquel Cléomède et Chail se trouvaient n'avait pas de hublot pour permettre un tel spectacle.
A l'intérieur, Cléomède se trouvait à l'étroit sur les sièges basculé, conçus pour des soldats et non des haut dignitaires. plus loin à sa gauche, les gardes Prétoriens étaient assis, droit, sans dire un mots. Chail avait été séparé de son patron, se trouvant au fond de la pièce sous l'oeil vigilant des gardes Prétoriens.
Le générale Otto Karvier était monté voir le pilote du Zeppelin, étant militaire de père en fils, il n'appréciait guère la présence d'un Abélien ici.
Ce qui laissait l'ambassadeur Abélien face au Haut Commissaire Autumn, qui semblait beaucoup plus ouvert que ces congénères:

- J'ai beaucoup entendu parlé de vous, Monsieur Brabantio. Enfin, c'est mon métier de savoir tout sur tout le monde, surtout dans les hautes sphères. Mais sachez tout de même que je respecte votre statut, pas vos origines. C'est votre talent de diplomate dont nous avons besoin.

Cléomède devait bien s'en douter, avant les deux nation ne s'appréciaient guère, maintenant la haine commençait à prendre le dessus.

- Avec le fâcheux incident diplomatiques de Rossaria, la population d'Haldaran crie vengeance. Ce qui est légitime étant donné que l'ambassadeur est mort avant d'avoir put examiner ces fameuses "preuves" qui relieraient le Haut Conseil d'Haldaran au meurtre de votre Sacre Saint Primarque.
Enfin pour ma part, ce ne serait pas arrivé ici, quand on a une sécurité performante.


Il s'adossa dans le siège, puis craqua ses doigts. Il hésitait à poser la question, c'est pour cela qu'il demanda à voix basse:

- Parlez-moi sincèrement. Croyez-vous que nous ayons une chance d'éviter une guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: La haut   Mar 13 Déc - 11:16

Cléomède déglutit. Il attendit un peu avant de répondre, réfléchissant a ses propos.


- Oui, je vais vous parler franchement. Mais je vous demanderez de prendre mon avis avec des pincettes, si vous le voulez bien. J'étais en mer lorsque ces regrettables événements ont eu lieu, et tout ce que j'en sais est ce que j'en ai lu dans les journaux.

Voila le problème, messieurs, les journaux. Ils ont informés le peuple de ce qui n'étaient, semble t'il que des soupçon, et le peuple cherchant toujours un exutoire a ses pulsions, quelle que soit sa nation, a pris cela pour des vérité, et selon cette regrettable logique s'est donné vengeance.

La première chose pour éviter la guerre est avant tout de laisser cette affaire se tasser, et donc faire en sorte que les journaux n'en parlent pas. Au bout d'un moment, les peuples passeront a autre chose.

La seconde chose pour éviter la guerre est de faire en sorte de faciliter l’enquête sur la mort du Primarque, monsieur. J'avoue que je serais moi même intéressé de voir ces preuves. Peut être que le meurtrier a mi en place de faux indices dirigeant nos services dans votre direction. Vous
comprenez certainement qu'il s'agit de notre guide spirituel qui a été tué, du symbole de notre nation... Il est possible que tout cela ait été interprété trop rapidement sous le coup du chagrin et de la colère...Je suis sur que vous comprenez.

Il faut permettre l’échange d'informations sur cette affaire dans les deux sens...si vous voulez, je peu tenter de convaincre mon gouvernement dans ce sens, bien que je ne connais pas les nouvelles tètes. Il est tout a fait légitime que vous connaissiez ce que mon gouvernement présente comme preuves.

Mais surtout il faut éviter de passer par l'opinion publique, qui fait passer les sentiments avant la raison, et qui nous conduira tout droit à la guerre.


Il avait parlé lentement, posément, recherchant ses mots et cherchant a calmer la situation. La guerre serait mauvaise pour ses affaires. Et surtout, en temps de guerre, la diplomatie était dévolue aux généraux, ce qui était rarement une bonne chose. Qui avait dit que la guerre est une chose trop grave pour la confier a des militaires, déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: La haut   Mar 13 Déc - 18:06

Autumn fit semblant de se satisfaire de cette réponse. Sentant que le Zeppelin était en train se s'arrimer à une rampe de débarquement de La Pointe il conclut:

- Travaillant pour les affaires internes, je sais parfaitement comment tout ce passe dans les coulisses, et croyez moi, ce n'est pas aussi facile que vous le dîtes.

Il y eu un léger choc, puis la porte du Zeppelin militaire s'ouvrit. La garde Prétorienne se leva comme un seul homme et emmena nos invités vers la sortie. Autumn lâcha à Cléomède une dernière.

- La rencontre des deux délégation dans une semaine st notre seule chance d'échapper à la confrontation direct. Faîtes tout ce qui est en votre pouvoir pour que ça n'arrive pas.

Le générale Otto Karvier prit la tête des Prétoriens, les menant à travers La Pointe vers une destination bien précise.
Ce véritable dédale de couloirs qu'était le palais gouvernementale avait de quoi faire tourner la tête à ce pauvre Cléomède. On avait l'impression que tout ce ressemblait. Un escalier était monté, puis deux autres descendu. Le groupe emprunta un ascenseur mécanique qui ponta pendant cinq bonnes minutes, qui passèrent lentement vu le silence pesant qui régnait.

Puis l'ascenseur s'arrêta. La grille s'ouvrit et Otto ordonna à deux Prétoriens:

- Conduisez-le au bureau du Régisseur Esbern.

La grille se referma Cléomède qui devait continuer sa course à travers un nouveau couloir. Enfin on lui ouvrit une grande porte qui donnait sur un vaste bureau où un vieil homme à lunette en demie-lune était en train de signer des dossiers. Il releva la tête et invita Cléomède à s'asseoir:

- Bonjours monsieur, si on vous a amené ici c'est qu'il y a une bonne raison. Qui êtes-vous ? Qui vous a conduit ici ?Qu'elles sont vos qualification ? Je n'ai pas beaucoup de temps alors soyez bref s'il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: La haut   Mar 13 Déc - 20:48


Cléomède aurais voulu répondre qu'il savait bien que ce ne serait pas simple. Il avais juste donné une orientation dans la politique diplomatique qui aurait eu effet d'un baume, permettant que calmer quelques peu les rancœurs, mais était lui même peut enthousiasme quant a a réceptivité des politiques des deux bords. Mais une fois de plus, il n'eut pas l'occasion de répondre. Qu'importe. Il n'était pas le représentant officiel de sa nation, Il aurais du insister sur ce point plustot que d'entrer dans le jeu de son interlocuteur.

Mais la situation dans laquelle on venait de le mettre l'avait fortement décontenancé. Face a un secretaire tatillon et antipathique, il se voyais dans la peau du simple assistant portant courriers et documents tel qu'il l'était au début de sa carrière, pour le compte d'un autre plus haut placé. D'ailleurs, les lieux n'avaient pas changer, et il était presque certain que le vieil homme qu'il voyait devant lui était le documentaliste troisième rang qui l'avait aidé a remplir un formulaire il y a de cela une trentaine d'années...


-Eh bien je suis Cléomède Brabantio, Diplomate du globe d'Abel et je devrais en ce moment même prendre mes fonctions de directeur de cabinet auprès de son Excellence Kain Ilmarii,Ambassade abelienne de Shaïkos.

Je suis amené ici par le haut commissaire Autumn. Mon gouvernement ne m'ayant pas assigné de mission auprès du votre, je suis dans l'incapacité de vous informer de la raison de ma présence ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: La haut   Mer 14 Déc - 16:44

Le vieil Ebner ne semblait pas s'occuper de ce que pensait réellement Cléomède de sa situation, se contentant de répondre en fermant le dossier qu'il avait devant lui:

- J'avais chargé le Haut commissaire Autumn de convoquer l'Ambassadeur Abélien de Scyntilla, pas d'aller me trouver celui de Shaïkos. Enfin, le Haut Commissaire Autumn à eu ses raisons de vous amener ici, je viens d'apprendre que l'ambassadeur de votre nation à Scyntilla est partie précipitamment ce matin pour Amber. Je comprend qu'il craigne pour sa vie après l' incident de Rossaria. Nous ferons avec ce qu'on a.

Le vieux Régisseur demanda aux deux gardes Prétorien de quitter la pièce puis croisa les mains sur le bureau, prenant ainsi une pause plus professionnel:

- Le ministère des affaires diplomatiques vous présentes ses humbles excuses de la gène occasionné par votre transfert ici, mais il vous assure que celui-ci était plus que nécessaire.
Nous sommes à deux doigt de la guerre avec votre nation, nos deux peuples réclament justice et si aucun d'entre nous ne réagi convenablement, même si nous n'entrons pas en guerre nous risquons une instabilité politique à long terme voir une guerre civil.


Ebner replaça ses lunettes, cherchant en même temps les mots pour annoncer à Cléomède ce qu'on attendait de lui.

- Une délégation diplomatique d'Abel et d'Haldaran doivent se retrouver en pleine mer Astéria, à bord du Zeppelin "Réconciliation" que nous disposons pour cet rencontre. Notre délégation sera composé d'un membre de notre Haut Conseil ainsi que plusieurs politiciens, grand secrétaires et généraux. Le Patriarche du Globe, plusieurs Haut représentant Liturgique et le Maître des Templiers composera normalement votre délégation. Un de nos ambassadeur rejoindra cet délégation depuis Daïman, il ne manque plus qu'un ambassadeur de votre Très Saint Empire d'Abel le rejoigne, qui se trouve être ... vous.

C'est une rencontre pacifique, aucun vaisseau ni Zeppelin militaire ne sera présent. Nous vous demandons de rejoindre l'ambassade d'Abel à Scyntilla, au Quartier d'Ivoire, et de préparer votre intervention lors de cette rencontre. La date est le 16 du mois, dans une semaine. Nous comptons sur vous pour défendre la paix à tout prie. Un Zeppelin vous attend pour vous conduire au Quartier d'Ivoire, afin que vous rejoignez votre ambassade, à moins que vous n'ayez des questions ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: La haut   Mer 14 Déc - 19:08

Plus il regardait le régisseur, plus le visage de celui ci lui semblait familier. Qu'importe, il répondit, ne laissant filtrer qu'une partie des interrogations qui lui traversaient l'esprit

Oui, j'ai une question. Compte tenu du peu de temps que je dispose, et voyant qu'il m'est impossible de refuser, vous est-il possible de me fournir un moyen de transport rapide jusqu'à Shaikos...j'ai des dossiers a récupérer et je dois m'entretenir avec mon supérieure. Ah, et puisque vous fournissez le dirigeable qui servira de lieu a la rencontre, j'aimerai envoyer quelques hommes de l'ambassade en faire l'inspection avant son départ, sous votre surveillance, bien entendu... comprenez, avec la situation actuelle, nous ne devons rien laisser au hasard.


Il hésitât, guettant la réaction de son interlocuteur

Ah, et dans un objectif de préparation, quelles sont les attentes de votre gouvernement...quelles seraient les conditions de leur...pardon, si je puis dire?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: La haut   Mer 14 Déc - 21:36

- Pardon ?

Ce mot avait comme qui dirait choqué le Régisseur.

- Je connaissais personnellement l'ambassadeur qui s'est fait froidement assassiné à Rossaria Monsieur Brabantio, c'était un homme droit et juste qui avait malgrès tout de l'affection pour votre nation. Si cela ne tenait qu'à moi j'exigerais des supplications.
Mais je ne fait que m'occuper de l'organisation de cette rencontre, et je peux vous assurer que tout est sécurisé. C'est un Zeppelin très luxueux qui est composé d'une plate-forme entièrement vitrée sur le dessus. C'est là que la rencontre ce fera. Mais je ne peux vous empêcher de vérifier par vous même.


Il sortit ensuite un document de son tiroir qu'il assigna d'un coup de tampon avant d'y greffer une note. Il le tendit ensuite à Cléomède.

- Voici pour votre voyage à Shaïkos. Un Dirigeable civil de première classe qui partira demain matin de gare aérienne du Quartier d'Ivoire vers la capitale de l'Archipel. Vous y serez en une journée. Mais tâché d'être de retour pour la rencontre, votre gouvernement sera informé de votre venue, il ne serait pas judicieux de leur faire défaut à eux également. Enfin, sur ce, je ne vous retient pas plus longtemps.

Il indiqua la sortit à Cléomède tout en lui serrant la main, le gratifiant d'un sourire exagéré. Les Gardes Prétoriens prirent le relais et conduisirent l'ambassadeur à son Zeppelin, direction le Quartier d'Ivoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: La haut   Jeu 15 Déc - 8:44

Cléomède, en parlant de pardon, avait forcé le trait, car il savait son gouvernement incapables de se mettre dans une telle attitude...pourtant, au vue de la réaction de l'homme, admettre la responsabilité de l'empire en demandant le pardon, chose qui serait déjà très difficile a obtenir, semblait insuffisant.

- Je comprends.

dit il simplement

Je vous remercie de l'attention que vous m'avez accordé, monsieur. Au revoir, monsieur.

Il fit demi tour, sans mot dire, et rejoignit l'ambassade. Il avait l'impression d’être manipulé par les halderans, et il s'était montré bien plus conciliant qu'il n'aurait du l’être. Ce qui est sur, c'est que si Syntillia ne changeais pas d'attitude, il n'y avais pas a tergiverser. Oui, il y aurais la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La haut   

Revenir en haut Aller en bas
 

La haut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Scyntilla :: La Pointe-