AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie est un combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: La vie est un combat   Mer 14 Déc - 22:49

Les trappes s'ouvrirent, libérant les hommes sur un véritable dédale de rocher, mur et arbres dont étaient composé le terrain. L'un d'eux s'appuya sur le bord d'un mur et sauta par dessus, il fit ensuite une roulade afin de se mettre à couvert, attendant.
Malgré les hurlements qui saturaient l'air, son oreille était des plus attentive. Tout à coup, comme avertit, il se releva, pointant ses deux revolvers sur l'homme qui venait d'apparaître. Quatre coup de feux retentirent, quatre traînés de sang déchirèrent la peau de l'antagoniste qui s'écroula sur le sol, laissant apparaître un cercle de sang autour de son cadavre.

Des applaudissement s’additionnaient aux hurlements. L'homme compléta ses chargeurs avec de nouvelles balles. Puis avant de repartir chasse leva le bras en signe de victoire. Les hurlements et crie d'encouragement s’intensifiaient alors. Les mains des milliers de personnes qui étaient dans les tribunes frappaient des main, se délectant de ce spectacle. Suivant la progression de cet homme qui courait maintenant au milieu d'un amas de rochers.

Aujourd'hui le Colisée était plein à craquer, la Dynastie De Vayne avait beaucoup investie dans ce combat de gladiateurs. Elle espérait que le public rentabiliserait cet investissement, et les gladiateur la gloire.

Beaucoup plus haut, dans la rangée de gradin réservé à la grande bourgeoisie et personnes influentes, assit sur sur un large fauteuil en cuir souple et embellis de dorure, une personne avait plus d'attention que les autres sur le combat qui se déroulait en contrebas. Après avoir parié plus de 2000 pièces d'or sur "Le Pourfendeur", la tension était à son comble.

Un homme, habillé d'un riche costume, ses cheveux roux habillement coiffés formant une queue de cheval à l'arrière de son dos, apparut en haut de l'escalier qui menait à au balcon. Il fut stoppé par un véritable colosse dont le visage était parcourue d'une grande cicatrice. L'un des ses yeux remplacés par un oeil mécaniques. Depuis son emplacement, l'homme roux ne voyait que l'imposant siège d'où une main bagué d'or apparut, s'agitant légèrement:

- Laisse Khairn.

Le colosse s'écarta, grommelant quelque chose d'inaudible alors qu'il suivait la progression de ce riche bourgeois qui s'avançait vers le grand fauteuil. Il s'arrêta juste à côté, du fauteuil, se plaçant ainsi hors de vu de son interlocuteur. Il pouvait maintenant voir lui aussi le combat se dérouler à travers la baie vitrée. "Le Pourfendeur venait tout juste de trancher la tête d'un nouveau gladiateur après deux minutes de combats acharnés. Deux mains sur le fauteuil de mirent à applaudir pendant cinq secondes. Une voix rauque s'adressa alors à l'homme roux:

- Vous avez déjà vu des combats de gladiateurs ?

Le bourgeois répondit d'une voix presque timide:

- Oui Excellence. J'ai eu l'occasion d'un voir quelque un il y a deux ans de cela.

- Vous savez ce qui me plait le plus dans tout ces combats ? C'est qu'un homme peut être aussi puissant qu'il le pense, il ne sait jamais contre qui ni où il va se retrouver. Il s'adapte à son environnement et à ses ennemis en quelques secondes car c'est le laps de temps qui détermine si il vie, ou meurt. La maîtrise des armes n’apparaît réellement qu'en deuxième position. Mais c'est là qu'est le challenge, autant pour le gladiateur que pour le parieur.
Savoir s'adapter à ses adversaires en un rien de temps, s'est la clé de la réussite dans cet arène comme dans la vie. Cela donne indéniablement un coup d'avance sur vos ennemies, et leur glas.


- Oui, c'est indéniable Excellence.

La vois de l'homme changea brutalement de ton:

- C'est fait ?

- Tout est en place Excellence. Il ne reste qu'un détail à régler concernant le bateau. Mais je connait une personne qui fera l'affaire.

- Espérons le. Ce bateau ne doit jamais partir à l'heure, ou tout ce que nous avons accompli risque de s’effondrer. Payez votre homme grassement s'il le faut cela n'a pas d'importance.


- Bien entendue Excellence ... Tout sera fait selon vos ordres.

- Une dernière chose. Le soutient de votre famille m'est appréciable dans cette affaire. Faîtes en sorte qu'elle le reste et vous obtiendrez ce que vous désirez.


L'homme roux se courba légèrement en avant, comme pour s'incliner:

- Merci Excellence.

Il commença à reculer et redescendre l'escaliers sous l'oeil vigilant du colosse. La voix rauque s'adressa une dernière fois à l'homme roux:

- L’échec n'est en aucun cas envisageable ! J'espère m'être bien fait comprendre.

C'est sous les applaudissement de la foule que le bourgeois roux disparue dans les escaliers qui menaient dans les profondeurs du Colisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La vie est un combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Scyntilla :: Le Grand Marché-