AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion de crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Réunion de crise   Ven 23 Déc - 15:30

Finalement, Cléomède trouva un jeune guide pour une somme raisonnable. Il fit tomber quelques piécettes dans les mains du gamin et lui fit signe d'aller jouer ailleurs. Il se trouvait enfin face a l'ambassade d'Abel, dans le quartier-haut de la cité, là ou les sièges des corporations les plus puissantes fesaient face aux banques les plus riches et les grandes villa bourgeoises. Sur l'autre face de la proéminence, les riches dynasties princières étalaient leurs jardins immenses malgré le peu de place sur l’île, là ou l'espace est un luxe

Entrant dans l'Hotel particulier, toujours suivit de chail et portant sa valise, cléomède s'avança vers le guichet situé sous un vitrail représentant la céleste divinité. Comme a Syntilla, il s'y présentât, espérant cette fois ci que la panique serait moins grande

- Excusez moi, j'aimerai parler a son excellence Kain Ilmarii. Je suis Cléomède Brabantio, diplomate du globe... c'est important, même s'il est en réunion -surtout s'il est en réunion- j'aimerai qu'il soit informé de ma présence... C'est important.

Il espérait que le guichetier aurait assez de présence d'esprit pour ne pas exiger de prendre rendez-vous en de pareille situation... et surtout, il esperais qu'Ilmarii serait disposé a lui parler, ou au moins son assistante...quel était son nom déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 23 Déc - 17:12

- Patientez un instant s'il vous plait !

Ce fut la seule réponse que Cléomède reçut alors que la secrétaire assignait des dizaines de coups de tampons sur une pile de documents devant elle. Elle les rassembla ensuite et les tendit à son assistante de bureau. D'une voix peut aimable elle ordonna:

- A expédier d'urgence ! Ils devraient déjà être arrivés !

L'assistante repartit paniqué tendit que la secrétaire remettait sa mèche de cheveux. Elle regarda Cléomède eu comme une révélation:

- A oui, excusez moi monsieur Brabantio. Je vais prévenir de ce pas l'Ambassadeur Ilmarii.

Une dizaines de minutes plus tard, la secrétaire revint avec une femme d'âge mûre qui transportait une plusieurs chemises et portes documents sous le bras. La panique ici n'était pas due à la crise politique qui était en train de se dérouler sur la Continent mais plutôt à la surcharge de travail.
La femme se présenta à Cléomède en rattrapant au passage des documents qui s'échappaient d'une chemise.:

- Bonjours monsieur Brabantio. Glena Gerïn, malheureusement seule assistante de son imminence l'Ambassadeur Ilmarii. Suivez moi, il vous attend dans son bureau.

Le bureau de l'Ambassadeur ressemblait plus à un dépôt, des piles de dossiers traînaient dan chaque coin de la pièce. Le vieil homme salua Cléomède d'une poignet de main chaleureuse et l'invita à s'aseoire.

- Cher monsieur Brabantio, diplomate du Globe, votre arrivé est bénie. Comme vous avez put le constater, c'est l'érruption, et sa fait 10 ans que ça dure. Un coup de main sera le bienvenue. MAis avant dîte moi, quelles sont les nouvelles fraîches du Continent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 23 Déc - 18:24


- Comment ça, quelles sont les nouvelles du continent?

Cléomède manqua de s’étouffer, tant cela paraissait invraisemblable que l'information ne soit parvenue jusqu'ici. A moins qu'Ilmarii ne soit trop sénile pour s'en rappeler, explication bien plus crédible. le diplomate s'efforça de garder son calme

- Je pensait que vous le saviez. Pour faire court, sa Sainteté le Sacro Saint Primarque, a rejoint la lumière divine. Après une enquête expéditive, dont je doute de la fiabilité, pour tout dire, il fut conclu qu'il fut assassiné par des halderans, et qu'il y avait des preuves irréfutables. Celles-ci me sont inconnues, a vrai dire.


Cléomède jetât un coup d'oeil a ses interlocuteurs guettant leurs réactions. Puis il continua.

- Bien entendu, ces affirmations n'ont pas fait plaisir aux halderans. Après avoir quelque peu protestés, ils ont envoyé un ambassadeur qui devait examiner ces preuves... étant halderans, il fut assassiné par la populace qui voulait se venger de l'assassinat de notre bien aimé souverain.

Depuis, nos deux peuples sont sur le pied de guerre. Quant a moi, suite a un problème personnel qu'il serait trop long de détailler, je me suis trouvé a scyntilla en me rendant vers vous. J'ai trouvé l'ambassade vide de tous les Diplomates, qui ont lachements fuis, préférant préserver leur vie au mépris de l’intérêt de notre pays... Etant le seul diplomate disponible, les halderans m'ont pris a partit pour essayer de préserver la paix, alors que des deux cotés nos gouvernements ne semblent pas disposés a le faire.

-Vous êtes diplomate comme moi, et vous savez a quel point la guerre peut être une mauvaise chose. Vous avez certainement compris que je ne viens pas ici pour prendre le poste qui m'a été confié, et je le regrette, mais je n'ai d'autre choix que de m'occuper de cette affaire. J'ai besoin de votre soutient. Dans quelques jours, un sommet entre les deux géants aura lieu pour voir si la guerre est évitable. J'aimerai que vous exhortiez les princes a se prononcer en faveur de la paix en amont de ce sommet. Cela ne sera pas trop difficile je pense: rappelez leur que la mer deviendra une zone de non droit encore moins sure pour leurs navire, que leur commerce se retrouvera grandement diminué si les deux grandes nations passent en économie de guerre... vu leur système, ils n'ont vraiment aucun avantage. S'il vous plait, je ne peux rien vous imposer, vous êtes mon supérieur, mais il faut agir le plus vite possible. Le mieux serait bien sur que les princes menacent d'embargo la nation qui déclarera la guerre... évidement, qu'ils formulent cette menace ne les engage pas a la mettre en oeuvre, il faut leur rappeler.

Avec votre autorisation, je pourrais moi même parler avec un ou deux princes avant de repartir, si l'ambassade m'organise des rendez vous...mais je ne pourrais guère faire plus, car le temps m'est compté, et pour le reste...eh bien je suppose qu'il y a ici assez de diplomates pour discuter avec la majorité des grands princes...


Cléomède avait fait preuve d'une certaine audace en parlant ainsi a son supérieur, mais il voulu mettre un peu d'eau dans son vin

-Comprenez, je n'ai pas le choix... mais si vous le permettez, j'aimerai également entendre les conseils d'un homme d’expérience tel que vous, excellence...Ils seront indispensables dans le déluge auquel je m’apprête a faire face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Lun 26 Déc - 19:20

Le vieillard ne sembla pas hébété par les dires et les propos de Cléomède, ayant écouté ses paroles avec une attention pour le moins apparente. Ne voulant s'avouer lui-même qu'il commençait à être un peut dure de l'oreille droite et, de ce fait, n'avait entendu l'intégralité du discours de l'envoyé du Globe. Souriant il répliqua:

- Donc si je résume, la situation n'a pas évolué depuis le dernier courrier ... Hormis le fait que vous aurez l'honneur et le privilège de participer à cette rencontre diplomatique.
Pour ce qui est de vos suggestions ...


Le vieil ambassadeur se leva maladroitement de sa chaise, faisant un signe de main à Glena Gerïn qui était sur le point de venir lui prêter main forte.

- Il semble qu'Haldaran nous ai devancé sur le point de la diplomatie avec les Grand Princes de Shaïkos.
J'ai envoyé plusieurs diplomates il y a deux jours pour négocier avec les Princes, mais pour la plus part ils s'étaient fait devancer par l'ambassade Haldéran. Ces misérables on un réseau très développé sur l'île, ils y tiennent la majorité de leur échanges avec l'Archipel, les agents de l'ambassade sont donc presque omniprésents en ce moment. Par contre, j'ai appris que Daïman sortait de leur influence, j'ai envoyé plusieurs émissaires afin de profiter de cet opportunité. Mais rassurez-vous, les Princes se montrent généralement imperméables à toute revendications et propositions des Haldéran ... comme des nôtres.

Vous devez comprendre que même si il y perdraient dans leur commerces, et malgré le temps qui s'est écoulé depuis, la plupart des Princes ne rêves que de voir les deux grand se faire la guerre et s'exterminer mutuellement. Voir le continent à feu et à sang est devenu un fantasme pour certain depuis les récents évènements. Leur allégeance en cas de conflit ira au plus offrant, c'est ça leur philosophie du moment.

Si vous voulez un conseil d'expérience, préparez avec soin la rencontre diplomatique car c'est notre leur chance d'échapper au chaos qui risque de tomber sur le continent. C'est là que vous serez la plus utile, et d'après votre dossier je crois que les Haldérans ont fait un bon choix ... pour une fois, en vous choisissant. Mais je ne pourrais vous empêchez de vouloir aider un vieil ambassadeur dans ces fonctions durant le peut de temps que vous resterez à Shaïkos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 29 Déc - 12:18

-Abel n'a vraiment aucun intérêt dans cette guerre
fit Cléomède en secouant la tète
Outre le fait que la guerre attire les Ombres, et risque d'augmenter l'avancée des terres sombre, les forces sont tellement imposantes de chaque coté que les deux camps devront se ruiner pour la faire, et les deux pays seront dévastés. De plus, avec la mort du patriarche, notre administration doit être certainement en plein remaniement... c'est un très mauvais moment pour se lancer en guerre.

Mis a part des considérations financière, ou des propositions de coopération dans les affaires, je n'ai guère a proposer, et je sais que cela est trop maigre pour nous préserver du chaos. Les Halderans attendent repentances, de notre part, car ils nous tiennent responsables de tout... vous savez comme moi que nos dirigeants refuserons catégoriquement tout ce qui s'apparenterait a des "réparations", et seraient capables d'en réclamer de leur coté. Si ils les font, -je vais tenter de les en dissuader avant la rencontre- Le courroux des Halderans sera tel que la guerre sera inévitable.

Quant a l’alignement des princes marchand, laissez moi rire. Nous serions plus fort, nous pourions, en faisant la guerre a deux contre Haldaran, leur assurer la domination des colonies, des cotes sud, voir Louhn...Mais ils savent comme nous que nous ne pouvons leur accorder cette garantie. Quant a leur demander que leurs armées deviennent nos mercenaires... je suis désolé, mais vraiment, nous n'avons pas besoin de chaire a canon sans expérience ni entrainement. A ce compte, autant demander aux barbares: ce sera a la fois plus rentable et plus efficace.


...

-Daiman, dites vous? Il est vrai que les princes du levant se sont toujours méfier d'Haldaran... Bien, avec votre permission, j'irais des demain parler au plus grand prince de Daiman, en espérant que sa décision influe celle de ses voisins. Puis je retournerais au pays organiser cette rencontre avec le patriarche du globe. J'embarquerais avec lui pour la rencontre avec les émissaires Halderans

- J'aime savoir avec qui je vais parler...que pouvez vous me dire sur ce prince?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 29 Déc - 17:38

- Le Prince le plus puissant de Daïman ?...

l'Ambassadeur Ilmarii se passa la main au niveau de sa barbe grise.

- C'est intéressent que vous me posiez cette question car il existe en fait de grand Prince, où plutôt deux grande Dynastie qui se disputent le contrôle officieux de la ville. Les Jesnir possède une grande flotte marchande et nous savons aussi qu'elle engage des pirates et des corsaires pour s'assurer sa suprématie. Nous soupçonnons d'ailleurs Haldaran de secrètement aider les Jesnir depuis une recrudescence des attaques de pirates sur nos navires commerciaux.
Il y a La Dynastie des Telnor qui entretient de bonnes relations avec La Très Saint Empire depuis trois générations, elle possède de se fait la plupart des industries de la ville. Vous devriez vous entretenir avec eux en priorité, le Prince est très cultivé et ne se laisse pas si facilement influencé, surtout depuis que les Haldérans ont essayés de négocier avec lui comme si il s'agissait d'un candide


Ilmarii se leva comme pour conclure:

Faites comme bon vous semble mon cher, je ne peut que vous souhaiter bonne chance. Je peut vous attribuer une escorte pour votre voyage, trois gardes de l'ambassades. Il vous attendrons dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Lun 2 Jan - 20:52


- Je n'aime guère la dualité. A deux, c'est la confrontation. La coopération n'existe qu'à partir de trois. Mais soit! j'irais parler a ce Telnor!

Cléomède se leva brusquement et tendit la main la son interlocuteur

- Bien je suppose que j'ai encore fort a faire, alors je ne vais vous importuner plus longtemps!


Cléomède eut un air bizarre, comme s'il tentait de contenir une jubilation soudaine. Une idée venait de germer dans son esprit, cela était indéniable. Après une brève révérence il tourna les talons et sortit de la pièce.

- Allez Hop Chail! c'est partit!

Fit il en claquant des doigt alors qu'il traversait le vestibule, sortant de sa torpeur le vieil Homme somnolant qui prit immédiatement sa suite

-Alors, comment cela c'est-il passé?
- Échelon 4, gradient 7.


Allons bon, voila qu'il recommence, pensa Chail. Cléomède avait depuis longtemps mis en place un système complexe et farfelu permettant de mesurer l'utilité et les conséquences d'une réunion. Cela rassurait le vieux rat de bibliothèque. Cela signifiait que le diplomate revenait a la routine de sa vie d'avant, avec ses rituels et ses habitudes farfelues

- Donc aucune catastrophe, mais un message mal passé ayant pour cause le manque d’enthousiasme et d'implication certain de l'interlocuteur? tentât-il de traduire

-Exactement. Mais je compte bien obtenir un gradient 3 avec le suivant.


-Le suivant? fit Chail, interrogateur?


Le vieux bourgeois balaya la question de la main comme si cela l'ennuyait d'y répondre, puis au bout de quelques pas s’arrêtât et se tourna vers un tableau représentant une bataille navale

-Les pirates... Ils prennent décidément une place insoupçonnée dans tout cela
chuchotât t'il d'un air intrigué, avant de faire volte face et de repartir d'un pas preste vers la sortie

-Dit moi Chail, tu as forcément piqué dans ma bibliothèque un livre rare ancien et intéressant.
-Euh...
-Bien. C'est un cadeau au prince, dépoussière le, et trouve un écrin pour le mettre en valeur
-C'est la dire que...euh... Il a été pris par Anubis avec le reste, voila!
-Mauvaise réponse, Chail. Inutile de proteger ce livre, il n'est pas a toi, a la base. Tu l'à forcement mi dans tes affaires personnelles, quelque part entre deux chemises, je te connais. Et nos ravisseurs successifs ont été très correctes avec ça, nos petites affaires n'ont pas été touchées. Alors ce livre ?
-Milles épines rouges...
-Le roman épique d'Axonolos? Il l'a forcément! Bah, c'est un homme de gout, il appréciera quand même l'attention.
- C'est qu'il s'agit d'un manuscrit recopié par le moine Manillon Oronis, avec ses commentaires et ses enluminures! Nous ne pouvons décemment s'en séparer au premier être prétendu raffiné , est il prince!
- J'avais ça dans ma bibliothèque?
-Un cadeau d'Armand d'Urguemonde, pour sceller un contrat... Vous ne l'avez jamais touché!


Chail semblait excédé par le manque d’intérêt que semblait porter son maitre a un tel ouvrage. Ce dernier se contentât de hausser les épaules

- Bah, j'ai déjà lu l'histoire! que m'importe ces gribouillis illisibles et autre petits dessins sans intérêts! Au moins cet Urguemonde m'aura fait un cadeau utilisable!


Ignorant Chail qui ne se remettait pas d'un tel blasphème a tout ce qu'il considérait de plus sacré, il sortit finalement de l'Ambassade. Cléomède attendit que Chail le rejoigne pour lui donner de nouvelles consignes.

- Va réserver des billets pour demain pour Daiman, et réserve un Hôtel. Je t'attend a ce petit bar qui fait face a l'ambassade. Si Emilio est sur l'ile et qu'il attend notre venue, Il ira par ici et je le verrais.

Ainsi fut fait. Et Cléomède s’installa et demanda un verre de l'alcool local, pour tester. IL aimait bien connaitre les spécialités des endroits qu'il visitait. En même temps, il entreprit d'observer les personnes présentes autour de lui

[A Plume: j'aimerai connaitre les gens autour de moi, la situation, l’ambiance des lieux...merci]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mar 3 Jan - 0:24

La température avoisinait les 40° dessous le soleil de 15h et l'air était humide. Heureusement que Cléomède se trouvait assit sur la terrasse d'un bar réputé dans le quartier le plus riche de Shaïko, situé en amont e la ville portuaire, sans ça il aurait put profiter des mauvaises odeurs émanent du gigantesque port. Entre la houille, le poissons et les tonnes de viandes qui étaient déchargés chaque jours, la puanteur faisait vomir les non habitués.

Mais tout était paisible dans la rue qui séparait le bar où se trouvait Cléomède de l'ambassade. A une telle heure de l'après midi, seul les courageux et les marchand sortait de chez eux. On ne comptait que trois autres personnes à la grand terrasse du bar, une des raisons pour laquelle le serveur à la peau sombre s'empressa de venir prendre sa commande à grand renfort de "très bien monseigneur ... tout de suite monseigneur ..."
Un homme se tenait à trois table adjacente à celle de Cléomède, le regard plongé dans le journal du "Continentale". Ajouté au chapeau coloniale blanc et au costume clair typique du Continent, le vieux Brabantio n'eu de peine à deviner qu'il était Haldéran. Occuper à touiller son café, il n'avait même pas remarqué sa présence tellement cet homme était concentré sur ce qu'il lisait.

A la droite de Cléomède, deux autres hommes, l'un habillé d'une robe coloré propre à la noblesse des îles et un autre en costume bon marché, était en plein débat dans un langage propre à l'Archipel. Rien de bien intéressant. Dans la rue, à part quelques charrette, pouce-pouce et rares pétons, on ne voyait guère plus de monde. Cléomède pouvait de sa place au bar sentir suer les deux gardes Abéliens de l'ambassade devant lui. Quelques cris émanaient des boutiques de luxe, les pauvre marchand autochtones faisant tout leur possible pour attirer ces touristes continentaux ou jeunes Princes.

La boisson de Cléomède arriva enfin, le serveur la servit puis s'inclina avant de retourner aider en cuisine.
Avec la chaleur, l'alcool était plutôt tiède, malgré les effort du barman pour les garder au frais, et sentait le mélange subtile d’eucalyptus et de canne à sucre.

Le temps passa lentement, Cléomède ne put dire depuis combien de temps il était assis là quand il aperçut un Emilio tout heureux se diriger vers lui. Il tenait dans sa main une mallette cadenasée et un bien étrange homme semblait l'accompagner.

- Salut patron ! dit-il le sourire au lèvres. Même au main de ces pirates je savais que vous referiez surface. Ha oui ... et j'ai pris soin de votre bébé.

Il ajouta à sa phrase un clin d'oeil en montrant la mallette qui contenait le coffre de Cléomède. L'homme qui suivait Emilio s'approcha à son tour pour se présenter. Le pauvre homme d'une quarantaine d'année ne pouvait passer inaperçu à cause de son oeil mécanique, visilble malgré le large et bas chapeau noir ainsi que, d'après le bruit de son bras droit tendus vers Cléomède, un bras et une main automail. Il s'était d’ailleurs donné du mal à les cacher sous un long manteau marron et des gants en cuir noir. en regardant de plus près, cet homme semblait bien d'origine Continentale.

- Bonjours monsieur Brabantio. James Rath. C'est un plaisir et une joie de vous rencontrer, votre amis m'a raconté votre mésaventure en mer.

Emilio renchérit, voulant s'expliquer de la présence de cet homme avant que Cléomède ne le fasse.

- Oui, après que nous soyons revenus l'équipage est allé noyer son désespoir dans l'alcool. C'est là que monsieur Rath a rencontré le capitaine de votre steameur qui racontait à tout le monde comment il a héroïquement survécu à la terreur les mer, le Contre-Amirale de la mort Anubis Torgana. Il s'est intéressé à son histoire et en quoi il vous avait fait prisonnier sur son sombre navire, ce brave capitaine lui a indiquer où me trouver pour m'aider à vous retrouver connaissant pas mal de monde à Shaïkos. Un de ces amis travaillant à l'aéroport nous a contacté pour confirmer votre venue et nous voilà.

- C'est à peut près ça. Votre ami m'est très sympatique.

James Rath prit un siège et s'assit à la table de Cléomède, Emilio l'imita. Sans attendre il questionna le représentant du Globe:

- Je sais que vous avez vécu de dures moments ces dernières semaines mais je ne puis me contenter de la version de cet ivrogne. Racontez moi, que cet-il passez après que le navire d'Anubis Torgana vous ai enlevé ? Comment avez-vous fait pour revenir en vie qui plus est d'une terreur de l'Océan ?

- Ah oui patron, expliquez moi aussi comment vous en êtes arrivé à faire ce détour. Vous ne vous êtes pas fait torturer au moins ? On ne vous a pas balancé à la mer où vous avez du rejoindre le continent à la nage ?


Emilio avait les yeux pétillent d'intérêt. Attendant que Cléomède raconte son incroyable histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mar 3 Jan - 19:31

-Bien fit simplement cléomède. Je ne tiens guère les halderans dans mon coeur, surtout en ce moment, mais je raconterait cette histoire si cela peux vous faire plaisir. Mais allons a l’intérieur. Il fera moins chaud.

Ils s’installèrent a une petite table, pour être assez loin de l'espion halderans qui s'était posté là pour noter les
allées et venues à l'ambassade d'Haldaran. Cléomède demanda qu'on lui serve a nouveau un verre de cet excellent breuvage. Il en profitât de demander au barman sa provenance, nul doute que la plantation d'où était issu ce nectar devait être un coin de paradis, qu'il visiterai si un jour son histoire se calme.

Et l'homme parlât. Il parlât bas, certes, économisant ses gestes, mais puisque l'on voulait du romanesque, il racontât tout, avec force détails, aussi bien ses pensées que les ambiances des navires, aussi bien le caractère de l'estète anubis que celui de l'austère magnus. Aussi bien la terrible bataille entre les deux puissants personnages et leurs navires que les moments plus comiques qu'avaient pu lui faire voir ces terribles moutons. D'ailleurs, il aurait fait moins chaud, Il aurait commandé un méchouis, par simple esprit de vengeance. Et c'est ainsi qu'Emilio et l'inconnu surent tout sur ce qui n'était censé qu’être, a la base, qu'une simple et paisible croisière entre rossaria et Shaïkos.


Bien entendu, il contat aussi sa mise a partit par le gouvernement halderans, la lâche fuite des ambassadeurs abéliens a Scyntilla...

- Et ainsi, je quitta sans plus mot dire le vieil Ilmarii qui avait une fois de plus prouvé sa réputation d'inutilité flagrante, pour me retrouver dans ce bar a t'attendre.... Je devrais peut être écrire un livre


conclu le vieux bourgeois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mar 3 Jan - 19:56

James Rath avait écouté son histoire avec beaucoup d'intention, lui demandant toujours plus de détail à chaque nouveau chapitre de ce récit. Le barman n'arrêtait pas les allés retours pour servir les tournés payé une fois par Cléomède et une autre fois par James.
Dès qu'il eu finit de compter ses mésaventures, James le laissa souffler avant de demander:

- Incroyable, tout bonnement incroyable. Et cet Anubis Torgana, vous a t-il dit où il comptait se rendre après votre rencontre avec ce "Consortium" et ce "Magnus Flavion" ?

Attendant la réponse de Cléomède, il appela le serveur en claquant des doigts signifiant une nouvelle tournée. Il faisait moins chaud que dehors mais la soif, elle, était toujours présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mer 4 Jan - 18:20


Cléomède refusa ce dernier verre

- je veux rester lucide...non, malheureusement, je n'ai pas pu entendre les termes de l'accord entre Flavion et Thorgana...dommage, d'ailleurs, ces informations auraient pu être très utiles...je ne sais donc pas sa destination...j'ai questionné le président de ce consortium...mais il est resté Coi....


Entre temps, le vieux Chail était revenu. Il avait au final pu trouver un dirigeable qui partait en soirée et volait toute la nuit. Il avait pris l'initiative de le réserver, ce qui économisait l’hôtel. Cléomède signifiât son assentiment par un hochement de tète. Le vaisseau partait a 22h30. Le jour baissant, ils décidèrent d'aller diner dans un restaurant continental du quartier, mais ils avaient encore le temps

-Et toi, Emilio, si tu me racontait un peut plus en détail ce qui s'est passé ici, et ta rencontre avec ce charmant personnage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mer 4 Jan - 19:33

Emilio regarda James Rath vidant son son verre puis répondit à Cléomède:

- A vrai dire, c'est lui qui m'a trouvé sur indication du capitaine de votre steamer. Il est d'ailleurs toujours à quai. Nous avons bien bu ensemble et il m'a fait découvrir les joies de cette villes.

James ricana comme, ponctuant la phrase d'Emilio de sous-entendus. Emilio ne put s’empêcher de sourir mais continua quand même.

- Puis s'intéressant particulièrement à mon histoire et votre devenir, il a fait jouer de ses contacts pour m'aider à vous trouver. Cette ville est gigantesque, à part à l'ambassade je n'aurais su où chercher.
D'ailleurs, vous faîtes bien de poser la question. Je lis les journaux depuis une semaine, et la situation sur le continent est préoccupante comme vous l'avez découvert lors de votre escapade à Scyntilla. Mais cela se ressent également ici, dans l'Archipel. J'ai vu de nombreuses bagarres dans les bar entre Abéliens et Haldéran, sans parlé des meurtres crapuleux dans les ruelles sombres des bas comme hauts quartier qui sont de plus en plus fréquent. Personne n'osera l'avouer mais plusieurs prêtre Abéliens et prêcheur Haldérans ont été repêché dans les filets de chaloupes aux large du port.


Emilio regarda son verre vide, faisant la moue en espérant en revoir un remplit d'ici peut.

- J'ai aussi tendu l'oreille dans les bar, les Haldérans manigances quelques choses. Pas vraiment Haldaran mais des Haldérans en particulier. Des négociations secrètes ont lieux avec des Princes de la ville. En me promenant sur les quais aujourd'hui j'ai vu la garde d'argent du Prince Sulfira expulser une petite entreprise de marchand locale et prendre possession de leurs locaux et entrepôts. Tout en secteur au port est ciblé et j'ai vu des marchands Haldérans inspecter ce que la garde d'argent avait réquisitionné.

James semblait surpris des révélations d'Emilio, comme si il n'était pas au courant. Il regarda sa montre à gousset avant de dire:

- Il commence à ce faire tard messeigneurs, il est temps d'aller souper quand dîtes vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Mer 4 Jan - 21:54

- Parfait. allons souper.Fit Cléomède en se levant Ce que tu me dit là Emilio est inquiétant. Dommage que je n'ai guère le temps... peut être après cette conférence, dont a vrai dire, je n'attend guère... tout le monde a semble t'il oublié que la paix était l'une des options... Franchement, ce n'est pas pour deux pauvres meurtres que la guerre va de soit!

Ils se dirigèrent donc vers un restaurant chic de la ville, a deux pas de la. marchant dans la fraicheur du soir, Cléomède continua de discuter

-Et vous, monsieur, de quoi vivez vous?

En effet, Cléomède voulait en savoir un peut plus sur cet homme. La chaleur et l'alcool commençant a se dissiper, il reprenait ses esprit et il commençait a trouver cette curiosité suspecte. Emilio se serait t-il laissé embobiner? Cela l'étonnait, venant d'un jeune homme plein de ressource tel que lui, mais il falait en avoir le cœur net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 14:06

- Oh moi ...

James ne semblait pas très enclin à parler de lui. a vrai dire même Emilio ne saurait dire ce que ce personnage faisait réellement. au lieu de répondre il interpella un natif des îles qu'il semblait connaître. Celui-ci accourut vers James et les deux hommes eurent un brève discussion en langage des îles. le natif se courba et disparut aussi vite qu'il était arrivé. James se retourna ensuite vers Cléomède et Emilio.

- Disons que je rend des services en échange d'argents. De quoi gagner honorablement ma vie. Mais c'est sans importance, mon histoire vous ennuierait.

Faisant son possible pour éviter cette conversation, James jeta une pièce à un petit indigène qui distribuait les journaux. En échange il lui envoya le dernier numéro du Continentale .

- Je me tient toujours informé de ce qui se passe sur le Continent, ma terre natale bien qu'ai ma vie ce résume à cette Archipel.

A peine eu t-il regardé la page de garde qu'il écarquilla les yeux. Il tendit le journal à Cléomède avant même d'avoir regardé à l'intérieur.

- Je crois avoir trouvé un sujet de conversation beaucoup plus intéressant Monsieur Brabantio. Regardez par vous même mais je crois que vous n'avez plus besoin de rejoindre cette conférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 20:40


Cléomède lit rapidement l'article. celui-ci n'était guère documenté et on en apprenait que fort peu. Cependant, les faits étaient là: aucun retour en arrière n'était possible


- Putain, comment pouvez vous bosser normalement avec des crétins pareils!


fut sa première réaction

Il arracha le journal et marcha vite, semant presque ses interlocuteurs, comme souvent lorsqu'il

était en colère


-Et merde!

Cléomède rageait

-Et en plus je vais perdre des marchés entiers!

Il continuait a fulminer

-Saleté!

Puis soudain, il s’immobilisa. sa colère semblait s’être échappée

- non, je n'y crois pas.

Il réfléchissait, immobile, se laissant rattraper par les trois comparses

-Pensez vous que l'empire soit suffisamment con pour assassiner un membre du conseil, alors qu'il sait que dans la situation actuelle, les soupons reposent sur lui? NON!
-Notre état n'est pas dirigé par des fanatiques...nombreux de nos dirigeants ont même oublié la religion, car le pouvoir efface de nombreux principes...Et les fanatiques sont principalement récupérés par les templiers. Et même, s'ils veulent la guerre, ils ne désirent certainement pas être ceux qui créent l’événement déclencheur.

-Je dit que l'on se fait manipuler depuis le début! L'assassinat du patriarche, puis celui d'un membre du conseil, je suis certain qu'il est prémédité part la même organisation. Forcément!

Il se tourna et pointat le doigt sur le nouvel amis d'Emilio

- La question, c'est a qui profite le crime! Non pas a qui profite l'un ou l'autre crime, un meurtre d'homme puissant profite a de nombreuses personnes, mais a qui profite les deux crimes... Et donc , en premier lieu, qui veux la guerre.


- Si vous avez des idées, tous, c'est le moment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 20:58

Emilio regarda James, essayant de trouver de l'aide face à un patron sur les nerf et en proie à des théories de complots. Il devait cependant reconnaître qu'il n'avait pas tout à fait tord.
Mais James regardait Cléomède sans dire un mot, ne sachant pas non plus quoi répondre. Chail lui restait la bouche ouverte mais rien ne sortait.
Finalement Emilio risqua une réponse qu'il savait pertinemment fausse :

- Ben ... Haldaran et le Saint Empire puisqu'il le sont maintenant ... en guerre ... non ?

James semblait réfléchir, soit sur la question de Cléomède, soit sur autre chose. Quoi qu'il en soit il ne décrocha mot.

- Ou les hommes des montagnes ?

Emilio tentait encore des suppositions, à force de cité chaque coin du monde, il finirait par dire quelque chose de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 21:14


- quelques clans pourraient mais c'est un moyen trop subtile pour leur passer par l'esprit...

a vrai dire, je ne pense pas a des États... bah, j'y réfléchirais plus tard. Pour le moment, aucun acte de guerre n'a dans les faits eu lieu. Je ne change pas le programme.

Bon, allons manger, finit par conclure le vieil homme


Pendant ce temps la, les idées qui lui traversaient la tète furent nombreuses. Ce "consortium", ou d'autres entreprises d'armement pouvaient elles etre si peu scrupuleuses pour commanditer des meurtres? Cette hypothèse sonnait faux. Les Templiers, que la guerre aurait ramené au cœur du pouvoir... eux ils étaient fanatiques et ces méthodes auraient pu être les leurs... mais il y avait un indéfinissable je ne sais quoi qui disait a Cléomède que ce n'était pas cela.

Ils se retrouvèrent face au restaurant Cléomède demanda a Emilio et Chail d'aller réserver une table. Alors que James allait les suivre, le vieil homme le prit a partit


- Prouvez moi que je peux vous faire confiance, que vous n'avez pas manipulé Emilio pour aller a moi pour une raison ou une autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 21:53

James fut pris au dépourvu, ce vieil ambassadeur marchand de tapis se doutait de quelque chose sur sa personne et cela le mettait mal à l'aise.
James sourit à Cléomède et commença à lui répondre tout en se dirigeant vers les vestiaires pour poser son manteau.

- Très bien cher ami, je vois que vous ne laissez rien au hasard. Et bien voilà en fait ...

Il se retourna et plaqua violemment Cléomède contre le mur à l'abris des regard indiscret, lui bloquant les bras avec un genoux et une main, l'autre main automail lui serrant la gorge. Il lui parla alors à voix basse:

- Bien bien bien, nous y voilà. Ce petit jeu commençait à m'agacer de toute façon. Je ne pensais pas que vous étiez aussi perspicace monsieur Brabantio. Malheureusement pour vous vous avez la fâcheuse habitude de vous intéresser à des choses qui vous dépassent, alors je pense qu'il serait préférable de mettre fin à votre vie avant que vous ne mettiez votre nez là où il ne faut pas. Comme votre crétin de compagnon, si j'avais pu le descendre avant d'avoir pu vous rencontrer, sachez que je l'aurais fait depuis bien longtemps. Quel fouineur.

Il prit alors un couteau dans sa poche intérieur et le plaça devant la gorge de Cléomède.

- Mes amitiés à feu votre Sacre Saint Primarque.

Alors que James s’apprêtait à exécuter sa sentence, un évènement imprévu survint.

[honneur au joueur de trouver comment il réchappa à cette situation ^^Je poserais à la suite de son post un jèt de dès pour voir ce qu'il advient de James]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Jeu 5 Jan - 22:23

-Putain de bordel de merde a la con qui fait chier. ça va pas recommencer.

Cléomède se dit a ce moment qu'attendre qu'Emilio soit partit pour poser cette question était l'une des plus mauvaises idées de sa carrière...qui risquait subitement de prendre fin

Il ne pouvait pas mordre le bras , vu que c'était un automail. Il ne pouvait pas appeler a l'aide, l'homme paniquerait et l'assassinerait. Et dire que son fric et son entreprise irait a son crétin de fils, dont la première décision serait de le reverser a son Ordre. Quel gâchis!
La pression du bras enserrerait le vieil homme contre le mur, il ne pouvais pas glisser au sol


Soudain il eut une idée. Une idée si simple qu'il se demandait pourquoi il ne l'avait pas eu avant. Il existait un endroit chez l'homme qui était a la fois fragile et très rarement protégé. Bon ça manquait un peu de subtilité et de grâce mais on fait avec ce que l'on as.

Cléomède remonta violemment le genou vers l'entrejambe de son adversaire. Il suffisait que la pression du bras diminue un peu pour qu'il puisse projeter son bras vers la poche de son manteau où il avait son 12 coups, puis tirer a travers sa poche en direction des jambes de ce fameux "James"


bon et puisque ça ne coutait rien , en même temps:

- Emilio!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 6 Jan - 0:15

Jet de réussite sur l'action de Céomède qui a envoyé un coup dans les bijoux de familles de mon PNJ, en plus d'appeler à l'aide.


1 : jet critique, James évite le coup et Cléomède reçoit un coup de couteau, subissant une blessure grave.

2, 3, 4 : le coup assigné à James lui fait perdre sa prise, pas assez pour que Cléomède prenne son 12 coup mais suffisamment pour qu'Emilio arrive à la rescousse.

5, 6, 7 : Le coup fait violemment reculer James, Cléomde reprend son souffle après ce semis étranglement. Emilio arrive mais James prend la fuite.

8, 9, 10 : James lâche prise ainsi que son arme. Il tombe à terre puis essaye de s'enfuir. Emilio arrive et Cléomède a le temps de s'emparer de son 12 coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 6 Jan - 0:15

Le membre 'La Plume' a effectué l'action suivante : Quand la Plume intervient...

'Jet de réussite' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 6 Jan - 0:25

Quand le genoux de Cléomède heurta violemment l'entrejambe de James, le visage de celui-ci devint rouge. Comme pour compenser la douleur, il lâcha un juron en retirant sa lame de la gorge de Cléomède. Cléomède tenta de plonger sa main dans la poche de son manteau mais ce James Rath tenait encore sa prise.

Dans la grande salle, Emilio et Chail étaient en train de choisir leur table quand ils entendirent un hurlement venir des vestiaires:

- Emilio !

Me concerné bondit ni une ni deux et courut vers la source du bruit. Il savait qu'a la teneur de l'appel, Cléomède avait des gros problèmes.
En courant vers les vestiaires il faillit renverser un vieux et riche Haldéran accompagné d'un homme austère en uniforme.
Quand il arriva dans le couloir, il ne su pas vraiment quoi faire face à cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Ven 6 Jan - 13:22

Spoiler:
 

Cléomède fut ravi d'avoir réussi un tant sois peu a destabiliser l’adversaire. Mais il était toujours plaqué au mur et sa main ne pouvait toujours pas atteindre son pistolet, et sa situation n'avait donc pas changée. Mais une bonne chose était là, emilio était enfin venu le secourir...pourquoi ce débile restait planté là comme un benêt, ne voyais t'il pas qu'il y avait urgence! Cléomède enfonça sa botte dans le pied de son agresseur tout en interpellant son employé

- Putain mais viens m'aider! Tu ne voie pas que ce type veux me buter! pourquoi je te paye bordel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Dim 8 Jan - 10:36

Ce restaurant avait l'air des plus sympathiques et la carte à l'entrée était des plus alléchantes. Le maître d'hôtel ne les reçut pas tout de suite, étantdéjà en train montrer une table à d'autres client.
Soudain, un cris retentit:

- Emilio !

Magnus et Victor auraient pu tout deux faire passer ça pour un cuisinier qui appel un serveur, mais ceci correspondait plus à un appel au secours et ce ne fut pas un serveur qui accourut mais un des clients devant eux qui bondit comme paniqué. Ce homme bouscula Magnus pour arriver plus vite sur les lieux de l'appel à l'aide. Le président du Consortium retint le bras du Colonel Makareff qui eu le reflexe de porter sa main à son holster.
Un nouveau hurlement, émanant du même homme, interpella celui qui venait d'accourir vers le couloir des vestiaires:

- Putain mais viens m'aider! Tu ne voie pas que ce type veux me buter! pourquoi je te paye bordel!

Mais que diable ce passait-il là bas. Magnus fit un mouvement de tête à Victor qui se dirigea vers les cuisines. Lui allait voir de lui même ce qui faisait tout ce remue ménage, détachant l'attache de son Magnum Orlendia et l'empoignant sans pour autant le sortir.
C'est là qu'il vit le supposé "Emilio" debout en train de regarder un hommes qui se faisait plaquer contre le mur par un autre, menacé par un couteau près de la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Réunion de crise   Dim 8 Jan - 11:59


Emilio quant a lui ne prit pas attention aux nouveaux venus qu'il ne connaissait pas et dont il se foutait royalement pour le moment. Si il était resté quelques secondes sans bouger, c'est que voir une personne qu'il avait considéré comme son ami agresser son patron ne lui revenait tout simplement pas.


Mais son hésitation fut de courte durée. Cléomède n'avait pas fini d'éructer son reproche qu'il se précipitât sur James, sortant ses deux poignards recourbés. L'homme étant collé a son patron, il ne pouvait utiliser une arme a feu pour viser l'un sans risquer de toucher l'autre. Alors même que Cléomède tenta d’asséner un coup de pied a son agresseur, Emilio se précipitât sur lui, et, dans son élan, asséna un grand coup a l'homme, l'un de ses poignards lacérant le flanc, l'autre découpant la cuisse du traitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion de crise   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion de crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Archipel Yunaï-Einji :: Shaïkos :: Palais-