AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mett Joholeph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mett Joholeph

avatar


Messages : 7
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 28
Localisation : Vitoria

MessageSujet: Mett Joholeph   Ven 6 Jan - 0:49







Mett Joholeph

« Je ne demande pas ce que font les politiques pour moi, alors ne me demandez pas ce que je fais pour la politique. »


Âge : 27 ans
Origine : Scyntilla
Métier/Activité : Officiellement marchande de jouets, officieusement trafiquante d'armes
Lieu/Etat de résidence : Les bas-quartiers de Scyntilla, bien qu'elle voyage régulièrement pour voir ses clients, disséminés aux quatre coins de la carte











In Game

Caractère .
Ayant le sens du commerce, Mett est capable de rester composée en toutes circonstances, et d'être polie et souriante devant même ceux qu'elle haït le plus. Cependant, elle n'attache pas assez d'importance aux relations humaines pour mâcher ses mots, et dit franchement ce qu'elle pense dès qu'il ne s'agit plus de business, ce qui lui a fréquement valu les foudres de ses interlocuteurs.
Mett est habituellement une femme tranquille, avec souvent la plaisanterie à la bouche, et passionnée par la mécanique et plus particulièrement sa fabrication. Mais elle peut aussi être sèche et facilement irascible, répondant alors avec des répliques froides et cassantes.
Elle n'a pas vraiment d'états d'âme concernant son activité de trafiquante d'arme, estimant que l'utilisation qu'on fait de ses produits ne la regarde pas, et n'étant pas particulièrement choquée par la violence. Elle vend à n'importe quel client, de n'importe quel milieu (à part évidemment aux autorités ou quiconque susceptible de la dénoncer), quitte à fournir les deux cotés d'un conflit, car elle ne se sent en aucun cas concernée par la politique. Cependant, bien qu'acceptant au cas par cas, elle préfère éviter de traiter avec des abeliens, « parce qu'on ne peut pas avoir de conversation intelligible avec des adorateurs d'un dieu invisible ».

Histoire .
Mett est née de parents tenant une boutique de jouets dans un quartier modeste de Scyntilla. Son père s'occupait de créer et assembler les jouets, pour la plupart mécaniques, et sa mère, ayant commencé comme couturière, se chargeait d'habiller ou de décorer lesdites créations. Sans être une grande source de revenu, la boutique cependant marchait bien, et avait obtenu une certaine réputation auprès des connaisseurs. Depuis son plus jeune âge, Mett était fascinée par le travail de son père, et passait le plus clair de son temps dans son atelier à l'observer. Inquiet pour la sécurité de sa fille, il lui en interdit tout d'abord l'accès, mais devant son obstination et sa capacité à toujours trouver le moyen d'y rentrer, il finit par la laisser travailler avec lui. Il commença par lui confier des taches simples, puis de plus en plus complexes au fil du temps.
L'été de ses neuf ans, ses parents la laissèrent quelques jours à un ami, afin de se rendre à Louhne pour présenter leurs jouets à un festival de mécanique artisanale. Ils y furent bien accueillis par le public, et y firent de bons bénéfices. Malheureusement, le prix de leur succès fut élevé. Le dernier soir du festival, un groupe de bandits, qui avait remarqué leur bourse bien remplie, les suivit sur le chemin du retour, et les égorgea sur le quai de départ.
Le jour ou ses parents devaient venir la chercher, Mett les guetta toute la journée à la fenêtre. Le deuxième jour, elle resta assise en face de la porte. Au troisième jour, l'ami de ses parents la ramena à la boutique, expliquant qu'il avait à faire et ne pouvait plus continuer à jouer les nounous. Elle y attendit une semaine. Enfin, un homme vint frapper à sa porte pour lui annoncer la funeste nouvelle. Si on lui demandait aujourd'hui qui était cet homme, Mett ne saurait répondre. De cette journée, elle n'a que le souvenir du manteau noir de l'homme, et de sa fuite effrénée lorsqu'il tenta de l'emmener à un orphelinat.

Devenue orpheline et sans abri, elle se fit vite adopter par une bande d'enfants des rues, volant pour survivre et dormant au hasard des ponts et tunnels de Scyntilla. Rapidement, elle se mit à récolter bouts de métal, composants, ou même montages mécaniques qu'elle chapardait, pour les assembler ensuite en jouets de fortune. Cependant, elle ne s'amusait jamais avec une fois finis, et préférait les donner aux plus jeunes de sa bande. Son chef de gang, s'apercevant des connaissances en mécanique de cette dernière, lui demanda de confectionner une arme ou un quelconque moyen de se défendre, les attaques de malfrats, de la police, ou d'autres gangs étant fréquentes. Elle s'y attela, et ses armes, tout d'abord très sommaires, se perfectionnèrent au fil de ses tentatives. Mett grandit donc en développant ses talents de fabricante de jouets, a la joie des plus petits, et d'armes, au désarroi des bandes ennemies.
A l'âge de dix-sept ans, ayant amassé une pile considérable de créations en tous genre, elle se risqua à dépenser le peu d'argent qu'elle avait pour se payer une place au marché local et y vendre ses jouets. Son aspect de pouilleuse des rues inspirait peu confiance, mais à force de persévérance, elle finit par se faire accepter au marché, et sa marchandise commença à bien se vendre. Elle se mit à fréquenter des marchés de plus en plus importants, jusqu'à ce que de fil en aiguille, à l'age de vingt-cinq ans, elle parvint à ouvrir sa propre boutique, dans un des bas-quartiers de Scyntilla.
Sa réussite reste modeste, mais ses jouets étant des créations singulières qu'on ne rencontre nul part ailleurs, son magasin suscite suffisamment de curiosité pour fonctionner. Bien évidemment, on n'oublie pas les vieilles habitudes, et la vente d'armes illégales est trop rentable pour être abandonnée. Ayant grandit dans des milieux peu fréquentables, Mett est toujours en contact avec le monde de la pègre et le marché noir, et offre principalement ses services aux clients voulant une arme « customisée », adaptée à des besoins bien précis.

Description Physique .
Étant donné qu'elle se déplace souvent pour faire des réparations ou ajustements pour un client, Mett transporte en permanence des outils avec elle dans des sacoches, qu'elle porte en bandoulières ou à sa ceinture, en plus de lunettes protectrices vissées sur sa casquette et d'une loupe d'horloger pendue à son cou par une chaine.
Mett a les cheveux mi-longs et noirs, qu'elle ne coiffe pratiquement jamais et qui dépassent en mèches désordonnées de sous son chapeau. Elle est de taille moyenne et plutôt musclée, n'étant pas étrangères aux batailles de rues, de bars... Elle a aussi habituellement des coupures ou brulures sur les doigts, qui lui viennent lorsqu'elle travaille le métal, malgré les mitaines en cuir qu'elle porte pour protéger au moins une partie de ses mains.

A noter aussi que, bien que sachant se battre à main nue ou à l'arme blanche, l'école de la rue étant formatrice, les capacités de Mett en termes d'armes à feu sont pitoyables. Elle vise très mal et rate la plupart du temps sa cible, « on les fabrique ou on les utilise, pas les deux ». Elle porte un petit pistolet dans un holster attaché à sa ceinture, mais seulement à titre d'intimidation. Lorsqu'il s'agit de combattre, elle préfère largement utiliser son couteau, qu'elle ne quitte jamais.

Autre Chose ?
La boutique de Mett se trouve dans une rue plutôt fréquentée des bas-quartiers, mais est elle-même assez petite, la façade se contentant d'une porte et d'une vitrine courte où sont exposées les derniers articles en date. La devanture affiche le nom « Les Joujoux à Joho ». Mett opta délibérément pour un nom enfantin, presque benêt, sachant que ce serait sa meilleure protection contre ceux qui chercheraient à débusquer une trafiquante d'armes.
L'intérieur de la boutique est rectangulaire, comportant des étalages contre les murs qui forment un couloir jusqu'à la caisse, situé tout au fond. On accède à l'arrière-boutique par une porte derrière le guichet. C'est un atelier encombré d'outils et de composants en tout genre, recouvrant les étagères, l'établi, les murs, et même le plafond. Des plans pour les jouets les plus élaborés sont affichés ça et là, au gré de l'espace disponible.
Au fond de cette pièce, dans l'angle, se trouve une trappe avec un escalier qui mène sous-sol, lequel s'étend sur toute la superficie de la boutique plus un peu du trottoir. Mett y a ses quartiers personnels, et un autre atelier qui ressemble sensiblement à l'autre, à ce détail près qu'au lieu de jouets à moitié montés et autres babioles pour enfants, on y trouve des chambres de révolvers détachées, des canons dévissés, et autres babioles pour adultes. Le sous-sol étant seulement divisé en deux, l'escalier débouche directement sur cet atelier, qui est plus grand que celui à l'étage, et dont une partie est aménagée comme pièce à vivre, avec un canapé, une bibliothèque, une table basse... En effet, Mett passe le plus clair de son temps à cet endroit, car en plus d'être la plus grande pièce de la maison, c'est là qu'elle accueille certains clients lorsqu'ils veulent être présent pendant la fabrication de leur commande.
Le mur qui divise le sous-sol ayant une simple ouverture sans porte, Mett a tendu un rideau entre l'atelier-salon et sa chambre, afin de protéger son intimité. La chambre elle-même sert en réalité de cuisine et de salle de bain en plus de zone de couchage.



Derrière l'écran


Prénom/Pseudo habituel :
Tag
Âge :
21 ans
Comment avez vous connu le forum ?
Google \o/
Une suggestion, quelque chose à ajouter ?
C'est mon premier rpg, soyez indulgents :s


Dernière édition par Mett Joholeph le Dim 15 Jan - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Mett Joholeph   Ven 13 Jan - 21:14

Une fiche complète et très intéressante. Tu est donc incontestablement validé Smile

Maintenant c'est officiel. Bienvenue sur le forum. J'espère que tu te sentira bien ici et pour n'importe quoi, La Plume est là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mett Joholeph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Administration :: Registre :: Identités vérifiées-