AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Palais de Sulfira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Palais de Sulfira   Mer 1 Fév - 21:39

La voiture de Magnus et de Novelastre s'arrêta devant le grand escalier du Palis du grand Prince Sulfira, dont les centaines de marches menaient à la porte principale. La grandeur et l'architecture typique de l'Archipel dont faisait preuve la demeure surplombait la partie portuaire de la ville de Shaïkos. Cette mise en scène ne servait qu'à impressionner les visiteurs et les faire s'incliner devant une telle puissance et une telle beauté. C'était archaïque mais Magnus était obligé d'admettre que cela fonctionnait.

On fit descendre le Président du Consortium ainsi que le directeur de la Compagnie Orientale, ne pouvant toujours pas s'empêcher d'admirer une fois encore cette splendeur. La garde d'Argent du Prince était disposé tout de toute la hauteur des escaliers, formant une haie d'honneur aux invité de Sulfira.

Victor Makareff emboîta le pat à Magnus avec ses quatre garde du corps, escortant les deux collaborateurs et leurs secrétaires respectifs.
Pendant cette acensions, le Comte de Flavion demanda au colonel Makareff:

- Savez-vous si l'AMS a pris procession de ses nouveaux locaux sur les quais de la zone portuaire ?

- Oui monsieur. Le Technomancien Digsert est venu ce matin me faire son rapport. Mes cinquante hommes occupent la zone réservé à l'AMS et a commencé à faire le ménage, histoire de sécuriser la zone pour notre futur flotte d'escorte. Les bureaux du Consortium sont également en service pour géner nos futurs affaires ici.

- Fort bien. Colonel, cette flotte d'escorte m'a coûté une véritable fortune vous m'entendez ?Nous avons du faire crédit pour honorer notre part du marcher avec Alister Novelastre. Il faudra du temps avant de rembourser, éviter de rallonger la note. Vous aurez la responsabilité de la flotte du Consortium et le Capitaine Bonley sera votre agent de liaison entre vous et la flotte. Le Concordia fera office de vaisseau amirale.


Victor parut interpellé, il risqua de demander à Magnus:

- Si je comprend bien, je devrais rester à Shaïkos ?

- Oui colonel. J'ai besoin d'une personne de confiance ici, surtout après ce que nous risquons de négocier. L'AMS devra renforcer ses rangs, cinquante hommes ne seront pas suffisant pour protéger les quais du Consortium et de la Compagnie Orientale, si gentiment agrandis par notre cher Prince.


- Soit ...

Victor écourta sa réponse, la délégation d'Haldaran se retrouvant devant la grande porte du Palais, si grande qu'il aurait fallut des Géants pour les ouvrir. Deux portes plus petite, incrustées dans la première et dissimulées par les sculptures, s'ouvrirent. Un homme, originaire des îles, sortit accompagné de gardes d'Argent. Affichant le sourire protocolaire il s'inclina. Magnus et Novelastre l'imitèrent par signe de respect.
Il était temps de s'annoncer, une tâche dont s'acquitta le secrétaire de Magnus:

- Alister Novelastre, Directeur de la Compagnie Orientale et le Comte Magnus Flavion, Président du Consortium. Nous avons une audiance avec son altesse le Prince Sulfira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Jeu 2 Fév - 19:35

Le serviteur du grand Prince Sulfira regarda chaque invités, puis ouvrit les bras en signe de bonne acceuil.

- Bien sûre messieurs, vous êtes les bienvenues. Mais sa magnificence le Prince Sulfira n'attend que vous deux. Vos amis seront conviés à vous attendre dans notre grand salon.

L'homme des îles gardait son sourire et plissait des yeux. Seul Magnus et Alister pourrait rencontrer le Prince Sulfira. Celui-ci n'acceptant pas d'hommes armée autre que les siens dans le grand hall.
Une grade déjà bien nombreuse et bien équipé qui plus est, ce permettant de faire la police dans certain quartier de Shaïkos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Jeu 2 Fév - 21:41

- Nous n'avons en aucun cas eu l'intention de vous offenser, vous ou son excellence. Ces hommes ne s'occupent que de notre sécurité en dehors de ces murs.

Magnus regarda intensivement le colonel Makareff qui paraissait contre cette idée. Avec ce qui venait de ce passer la nuit dernière, l'idée de laisser Magnus hors de son champs de vision l'effrayait. Magnus insistât.
Victor compris qu'il devait emmener ses hommes et les deux secrétaires avec lui vers l'aile du grand salon qu'indiquait cet homme.

- Nous sommes prêt à vous suivre mon cher monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Dim 5 Fév - 18:32

- Suivez-moi dans ce cas.

Le serviteur se retourna, les bars toujours ouvert, et s'enfonça à travers la grande porte dans le hall du Palais. Encadrés par la garde d'argent, Magnus et Alister suivirent leur guide qui se déplaçait suffisamment lentement pour permettre à ses invités d'admirer la majesté du Palis de Sulfira.

Rien que le Grand Hall avait de quoi faire pâlir n'importe quel bourgeois tellement ces murs transpiraient le luxe, la beauté, l’excès et la gasconnade. La hauteur au plafond paraissait beaucoup plus élevée que la Cathédrale d'Helysidia et les grandes vitres colorées qui l'ornaient animait l'immense pièce d'une ambiance chamarré. Ce flot de lumières colorés semblait donner vie aux trente colonnes massifs sculptées de bas en haut par les plus habiles charpentier et déguisées par les plus fins artistes. Des têtes de dragons, de monstres marins, de guerriers géants, de navires et d'autres étrangetés ressortaient de cette vaste peinture. Malgré l'immensité de la pièce, le bruit de pat de nos amis ne firent presque aucun échos.

Au moins trois étages de mezzanines de chaque côté du hall desservaient chaque étages du Palais et les incalculables chambres d'hôtes. Certaines personnes, serviteurs où invités du Prince, regardaient de haut passer les deux Tanris dans leur habits de continentaux et leur démarchent supérieurs.

Le guide s'arrêta au bout du Grand Hall, après cinq cent mètre de marche, devant l'entrée de la salle du trône.

- Je vais vous faire annoncer au près de son excellence. Restez à bonne distance de notre grand Prince et parlez après lui seulement si vous désirez qu'il accorde considération à vos paroles.

Les deux mercenaires du Prince écartèrent leur lances pour les laisser passer. Le guide fit mille et une courbette devant le Grand et gras Prince qui se faisait apporter des petits fours tout en restant assit sur son grand trône.
Derrière lui se trouvait Radmis qui dès l'annonce de la présence des deux Haldérans se mit à susurrer des conseils à son maître. Le guide fit signe à Magnus et à Alister d'approcher tout en faisant les présentations protocolaires:

- Alister Novelastre, fils d'Hispon Novelastre, directeur de la Compagnie Orientale et Magnus Flavion Comte de Flavion, fils de Lionnus Flavion, président du Consortium.

Il montra ensuite avec grâce son imminent maître:

- Son excellence, le bienveillant et magnifique Prince Sulfira. Maître incontestable de Shaïkos, possesseur de la grande et puissante Flotte d'Argent, propriétaire des industries du Nord de la ville et du quartier des changes.

Après cette "brève" présentation, l'homme se retira pour laisser la parole à son maître qui s'essuyait les doigts sur sa serviette. Le Prince Sulfira passa délicatement sa main sur ses moustaches finement taillées, regardant avec un mélange d'arrogance et de mépris les deux hommes en face de lui.

- Mesieurs, je ais que vous êtes ici pour finaliser notre accord, celui que vous m'avez proposé monsieur le Comte de Flavion. Et malgré certain points je l'ai accepté ... dans un premier temps.
La situation a changé messieurs. De ce faîtes les termes de notre contrats doivent être reconsidérés et ce au plus haut point. Maintenant que votre pays est en guerre, les prix vont augmenter et les convois maritimes ne seront plus sûr pour quiconque. Votre politique étant bouleversé je ne pense pas que vous soyez encore apte à considérer cette affaire avec le même oeil.
Si vous voulez toujours de cet accord, il vous faudra m'accorder un contrôle totale sur toutes nos opérations ici et dans l'Archipel. Toute action devra alors passer par moi avant d'être appliquée. Et par cette surcharge de travail supplémentaire j'entend bien passer mes tarifs à 70% de nos bénéfices.
Les contrats sont déjà écrit, il ne vous restera plus qu'à signer.


L'annonce fut brutale et non attendue par les deux continentaux. Alister regarda Magnus avait dédain, se demandant si il avait eu raison de se faire embarquer avec lui dans cette histoire. Si ils acceptaient ces nouveaux termes, certes ils y auraient des bénéfices mais le Prince s'assurer derrière d'avoir la main mise sur une partie des entreprises d'Alister et de Magnus.
Le Prince Sulfira attendit la réponse de l'un des deux, sachant qu'ils ne pourraient refuser étant donné qu'il pouvait les chasser, eux, leur hommes et leur navires, de cette îles si il le désirait. Faire des affaires avec un Prince Marchand avait toujours des conséquences malencontreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mar 7 Fév - 19:37

Magnus déglutit. Ce Prince Marchand essayait de les manipuler, pire de s'approprier une partie de leurs entreprises sous couvert de l'arrangement que Magnus lui même lui avait proposé. Malgré cela, le Comte de Flavion garda son calme, apaisant le jeune Alister Novelastre qui le regardait un peut trop avec mépris
Il fallait vite reprendre le dessus sinon cette rencontre qui devait s'avérer bénéfique deviendrai catastrophique.
Il fit un pat en avant, signe qu'il allait prendre la parole:

- Votre excellence, je suis attristé de n'être au courant que maintenant du changement de nos projet Peut-être votre coursier s'est perdu en chemin ou n'a su me trouver. Je doute que son excellence se serait permis d'inviter deux directeur d'entreprises pour se faire passer pour un charlatant auprès d'eux, ceci serait une regrettable méprise pour nos affaires dont je sais que vous y tenez coeur
Quoiqu'il en soit, il est vrai que ces contrats doivent être révisé étant donné le changement de politique de notre grande et puissante nation.


Il fit se déplaça sur le côté, faisant mine de de réfléchir à la situation, alors qu'en fait un plan venait de se dessiner. Il parla en même temps:

- Haldaran et Abel se sont en effet déclarés la guerre, et notre gigantesque armée se dirige sur le front avec pour seul but de vaincre. Oui, vaincre est la priorité de notre armée et de notre gouvernement. Pour ça il aura une forte demande en matière première pour fabriquer armes et munitions. Vous savez que notre économie repose en partie sur l'Archipel, et surtout des exportations de Shaïkos ? Oui, vous le savez, suis-je bête, un homme aussi éminent que vous. Cette guerre vous sera alors extrêmement profitable, l'or renflouera encore plus vos caisses A moins que ...

Il refit face au Prince Sulfira, avec une expression sur le visage qui le définissait comme détenteur d'une mauvaise nouvelle:

- A moins que ces compagnies commerciales, appuyé par des hommes du gouvernement d'Haldaran,...

Il désigna Alister qui ne voyait toujours pas où il voulait en venir.

- ... que ces personnes établissent un rapport qui annoncerait une importante diminution des importations issue d'une taxation irrégulière de la marchandise et une volonté des dirigeants de cet île de s’approprier deux glorieuse compagnie du Continent alors qu'elle sont absolument nécessaire à l'effort de guerre. Cet diminution des ressources et cette provocation ne passera pas inaperçu au yeux de nos dirigeants, surtout en ce moment vous ne croyez pas ?
Combien de temps à votre avis leur faudra t-ils pour envoyer une Légion à Shaïkos, y établir la loi martial et un gouverneur militaire, qui vous dispenserait de tout vos pouvoir et s’appropriait vos usines pour l'effort de guerre, le temps que le conflit se termine ? La victoire est tellement plus importante à nos yeux que votre neutralité dans ce conflit. Une neutralité qui ne restera bien sûre qu'officiel vous connaissant.


Il lança un regard de défit au conseillé du Prince, ajoutant:

- Connaissant notre système, et vous le connaissez autant que moi, je dirais une ou deux semaines tout au plus. Et vous savez que dans une telle situation, votre garde d'Argent ne suffira pas à faire valoir vos droits.

Ce conseillé, et sans doute le Prince, savaient que si Haldaran s'engageait personnellement à importer les ressources, Sulfira ne fera aucun poids devant une armée du Continent. Mais cela restait une menace, Magnus n'avait aucun poids sur le gouvernement, la famille de Novelastre à la rigueur. Mais Sulfira et son conseillé ne connaissaient pas leur relation au sein du gouvernement. Il devaient savoir que Novelastre avait une grande partie de sa famille en politique et des parent proche des dirigeant, et Magnus manufacturant pour l'armée de son pays, mais sans doute pas plus. Ce qui laissait planer un profond doute sur le Prince et son conseillé Radmis.

- Il serait en effet judicieux de réviser notre contrat initial qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mar 7 Fév - 21:27

La réaction de Magnus fut elle aussi une réelle surprise pour le Prince Sulfira qui avait, malgés son apparence bouffie, avait noté toute les subtilités du Président du Consortium. Il regarda son premier conseillé, Radmis, qui se caressait la barbiche.

L'argumentation et surtout les menaces de Magnus pouvait bien changer la donne. En effet, même si Sulfira s'informait sur tout ces "collaborateurs", il ne pouvait savoir qu'elles étaient leur influence au sein de leur gouvernement. Et le passé colonisateur d'Haldaran restait prouvait qu'il ne manquait à ce pays que la volonté pour s'emparer de Shaïkos, et cette volonté pouvait augmenter exponentiellement avec la guerre. Mieux ne valait pas risquer de les offenser.

D'un autre côté, le doute sur Magnus et Alister allait aussi dans l'autre sens. Les commerciaux Haldérans étaient réputés pour s'imposer et imposer leur choix en vantant leur puissance et en manipulant l'information.
Le Pince Sulfira attendait impatiemment les conseils de Radmis.


jet de dés pour connaître l'avis du premier conseillé de Sulfira:


1, 2, 3, 4, 5 : Radmis conseille au Prince Sulfira d'ignorer ces menaces et d'imposer sa volonté.

6, 7, 8, 9, 10 : La menace est trop grande et Radmis conseille au Prince d'écouter la proposition de Magnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mar 7 Fév - 21:27

Le membre 'La Plume' a effectué l'action suivante : Quand la Plume intervient...

'Jet de réussite' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mar 7 Fév - 21:31

Radmis s'abaissa et susurra quelques mots à son grand Maître. Celui-ci hocha la tête et s'adressa à Magnus:

- Continuez ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Jeu 16 Fév - 16:20

Victoire, du moins pour le moment. Ce cher Prince commençait à avoir des doutes sur ses réelles pouvoirs. Bien que puissant dans l'Archipel, la simple volonté d'Haldaran pourrait bien le faire basculer dans l'oublis.
Il fallait continuer et s'imposer, car il devait convaincre non pas le Prince mais son conseillé, et accessoirement Alister Novelastre qui semblait toujours avoir de profonds doutes sur les méthodes de Magnus.

- Moi et mon associé réclamons le monopole commerciale avec Shaïkos et l'interdiction à tout navire Abélien de s'y amarrer. Notre par augmentera de 20% et nous aurons un contrôle totale de nos zones portuaires.
En échange nous vous assurerons que la flotte d'Argent soit la seul commerciale à pourvoir accoster les quais d'Heloron.


Ces nouveaux termes allaient-ils convenir au Prince Sulfira, ou plutôt son redouté conseillé Radmis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mer 22 Fév - 12:43

Comme à son habitude, Radmis conseilla discrètement son grand maître qui s'empressa de répondre:

- Humm ... Très bien,mais votre part n'augmentera que de 10%. Ceci est ma dernière offre pour cette collaboration.

Le scribe du Grand Prince finit d'écrire les nouveaux termes et s'approcha à la demande de son maître. Le Pince Sulfira s'empara de la feuille et apposa sa signature après avoir relu chaque closes. Il rendit le contrat au scribe qui s'avança humblement vers les deux continentaux.

- Signez ou partez ! Il est temps de prendre une décision. Cette affaire m'a assez fait perdre de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Ven 24 Fév - 10:57

Magnus fit mine d’hésiter mais apposa finalement sa signature sur le document. Il revissa son stylo plume et le rangea dans sa poche intérieur. Alister n'était pas très rassuré mais signa lui aussi, espérant qu'il n'était pas tombé dans le plus grand des traquenard.

- Cette négociation fructueuse étant terminé, je crois qu'il est maintenant préférable de nous retirer. Je salut son excellence pour l'excellent marché qu'il vient de conclure. Mes hommages.

Il recula doucement tout en gardant le dos courbé et arrivé au seuil de la salle du trône il se retourna, se dirigeant vers la grande porte. Se gardant la traversé du hall pour rassurer Alister sur ce qu'il venait de ce passer. Ce jeune commerciale ne devait pas avoir l'habitude de telle négociation, cela n'étonnait pas Magnus que son entreprise était en train de couler si il n'osait jamais. Grâce au Comte de Flavion, il voyait son statut rehaussé.

Il avait encore bien des choses à faire. Alister l'informait qu'il allait rentrer sur le Continent, le climat y étant plus favorable. Magnus lui avait encore des choses à faire à Shaïkos avant de rentrer.
Les portes franchies et les marches descendus, Alister commanda une autre voiture pour se rendre au plus vite à la gare aérienne. Magnus monta dans sa propre voiture et ordonna au cocher d'aller au nouveau quartier portuaire du Consortium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Dim 4 Mar - 16:55

La voiture de Magnus descendait calmement une rue du quartier riche de Shaïkos quand elle s'arrêta brutalement. Devant le cocher et les quatre gardes du corps du Comte se dressait un barrage policier. Et pas n'importe quels policiers. Dès que Magnus sortit la tête par la fenêtre il reconnut parfaitement les uniformes de la police d'Haldaran. L'officier au commandes, un lieutenant d'une quarantaine d'années, prit son porte voix et hurla:

- Monsieur le Comte de Flavion, vous êtes en état d'arrestation ! Veuillez descendre s'il-vous-plait !

A ces mots, une dizaine d'autres policiers et miliciens locaux sortirent de rues adjacentes pour encercler la voiture et mettre en joug ces occupant, demandant aux gardes du Consortium de descendre de leur chevaux sans faire de regrettables gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Mer 7 Mar - 22:33

Magnus n'en croyait pas ses oreilles, qu'avait-il fait pour que la police d'Haldaran viennent jusqu'à Shaïkos pour le mettre aux arrêts ? Il devait forcement s'agir d'une erreur, bien qu'ils est fait des choses pas très légales et condamnables, les pistes qui remontraient à lui étaient normalement suffisamment dissimulées.
Voyant sa voiture encerclée, Magnus choisit d’obtempérer, la voie de la diplomatie étant presque toujours la meilleur des décisions.

Il ouvrit la portière et sortit, les mains légèrement levés afin de montrer qu'il n'était pas armé.

- Vous devez-faire erreur messieurs. Je suis un simple directeur d'entreprise venue faire affaire dans l'Archipel. A part des contrats commerciaux, vous ne trouverez rien qui m'assimile au bandit à qui vous croyez voir à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Dim 11 Mar - 14:27

Le lieutenant de la police s'approcha de Magnus tout en déplient en papier à moitié froissé. Il le lut alors au Président du Consortium:

- Magnus Flavion, Comte de Flavion, est rendu coupable de vente de documents confidentiels à Abel et rendu complice de l'attentat de Scyntilla.

Il lui montra ensuite pour lui prouver. Il le retourna ensuite et lui passa les menottes aux poignets.

- Vous aurez le droit à un procès équitable lorsque la guerre sera terminé. Vos soupçonnés contacts avec des insurgés abéliens nous oblige à vous mettre aux arrêts immédiatement et à vous conduire en prison.

Le lieutenant de police ordonna à ses hommes d'escorter Magnus jusqu'au quartier générale au port.

***

Assit paisiblement sur la terrasse d'un café, deux hommes regardait l'arrestation se dérouler à une cinquantaine de mètre en amont. L'un d'eux semblait extrêmement satisfait de ce spectacle alors qu'il dégustait une tasse de té.

- Voilà qui ai fait. Merci de m'avoir avertie de ce que ce cher Comte préparait. Je suis très redevable en vous et en votre organisation.

L'autre homme releva son haut de forme et laissa tomber sa queue de cheval rousse dans son dos.

- Cher Leman Von Curze, nous avions des intérêts commun dans cette histoire. Monsieur Flavion commençait à s’intéresser de trop près à l'île de Voldo. Ce qui s'y trouve nous concerne autant que vous.

- Notre association m'a toujours été bénéfique et je souhaite qu'elle perdure.

- Nous vous avons aidé à monter les échelons, vous ne seriez rien sans nous ne l'oubliez. Depuis le jours où vous avez trahis son père, le Fabius de Flavion, vous étiez condamné. Gardez à l'esprit que vous n'êtes qu'une vitrine, nos véritables action se déroulent dans votre ombre. Que vous le vouliez où non, vous nous appartenez.

- Oui ... j'en ai conscience ... et je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour moi. J'ai la richesse, le luxe et tout ce qui me scié. Cela me suffit amplement. Faîte ce que vous voulez ensuite. Aujourd'hui je vois Magnus arrêté par nos forces de polices, je vais passer une bonne nuit. MAis le fait qu'il soit arrêté ne va pas faire tomber son entreprise, vous savez bien que ...

- Vos histoires de concurrences ne m'intéresse pas, et mes supérieurs n'en ont cure. L'homme était trop curieux, mais son oeuvre sert trop Haldaran pour qu'elle soit démantelé. Vous pourrez toujours négocier avec le jeune Garviel vu qu'il va occuper le poste de directeur provisoirement, le temps que le Comte de Flavion revienne ... ce qui mettra du temps.

Leman reposa sa tasse et touilla avec sa cuillère:

- Je persiste à dire que vous auriez mieux fait de l'éliminer. Comme cet ambassadeur Abélien à Daïman.

- Rappelez moi d'ailleurs de ne plus employez vos hommes, l'un d'eux à échouer la première fois et il aurait pu parler. Heureusement, le feu a tout nettoyer, de nombreux corps calcinés ont été retrouvés dans ce qui restait de la chambre de l'hôtel et l'ambassadeur Brabantio n'a pas réapparut d'après mes informateurs.


- Heu ... fort bien.

L'homme roux se leva et laissa trois pièces sur la table pour le pourboire, rabaissa son haut de forme et joua avec sa canne.

- N'oubliez pas de remercier grassement ce lieutenant de police plein de zèle. Il devrait conduire notre Comte à la prison d'Azrakal. Il officiellement retenu à Shaïkos pour problèmes de santé, nous écarteront les curieux. Bonne fin de journée.

Leman posa une dernière question à son invité alors qu'il avait le dos tourné:

- Et au sujet d'Anubis Thorgana ? Comment allez-vous l'empêcher de s'approcher de l'île de Voldo ?

- Tout a été mis en place, Anubis ne nuira bientôt plus à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   Jeu 15 Mar - 22:43

Menotté, tel un vulgaire brigand ou pirate d'eau douce. Quelle humiliation, mais cette méprise ne restera pas impunie et il comptait bien faire valoir ces droits. Ce faisant embarquer il s'adressa au Colonel Victor Makareff:

- Prévenez le Directoire de ce qui ce passe et demandez leur de vérifier ces accusations. Protocole 2.6 Colonel.

Le chef de l'AMS était lui aussi abasourdis, et venait de se faire désarmer par la police d'Haldaran en pleine ville de Shaïkos, deux choses dont il n'avait pas l'habitude. Il réussissait malgré tout à garder son sang-froid et sa dignité militaire.

- Oui Magister, à vos ordre.

Magnus se laissa ensuite embarquer par les agents des forces de l'ordre. Après l'usurpation d'identité d'un Haut Commissaire, l'attaque du train de la trésorerie et ces ventes d'armes au gouvernement qu'il avait commis, il se faisait arrêter pour complot contre Haldaran et aide à des terroristes Abélien, le comble de l'ironie était qu'il venait de négocier l'interdiction aux navire Abélien de s’amarrer à Shaïkos. Cet homme roux à qui il avait vendu une copie de ces plans l'avait donc doublé. Mais Magnus santait autre chose derrière cette histoire. Pourquoi maintenant alors que cela faisait plusieurs semaines qu'il avait vendu ces plans, la police avait tout loisir de l'arrêter à Scyntilla. Avec ces différents attentat louches et ces assassinats mystérieux, ceci plus la visite nocturne hier d'un homme en noir qui demandait où se trouvait le pirate le plus rechercher ... Tout ceci santait la conspiration. Et le pire, c'est que Magnus en avait été exclus. Tout cela ce paiera un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palais de Sulfira   

Revenir en haut Aller en bas
 

Palais de Sulfira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Archipel Yunaï-Einji :: Shaïkos :: Palais-