AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Responsable paperasse

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Contexte   Ven 22 Avr - 13:13



« Il fut un temps où le Continent n’était qu’une terre sauvage abritant mille créatures, vivant et mourant selon la loi du plus fort, au gré des caprices de la Nature. Les hommes eux-mêmes, rassemblés en quelques tribus éparses, n’étaient que poussières éphémères parmi les autres.
Mais une aube nouvelle vit un jour débarquer sur ses rivages des centaines de bateaux, porteurs des adorateurs d’Astarion. Portés par la voix de leur dieu ils déclarèrent cette terre comme leur propriété, puisqu’un mal mystérieux les avait chassés de leur ancienne patrie.

Il ne leur fallut que quelques semaines pour repousser les aborigènes jusqu’aux montagnes, ancêtres des actuels Hommes des montagnes. Quelques années suffirent pour se répandre et soumettre la nature afin d’ériger villes et usines immenses, crachant leur lot de fumée et de vapeur. En quelques siècles ils développèrent les zeppelins et l’industrie à un point quasi-inimaginable, et lentement mais sûrement la pègre commença à se développer dans les ruelles sombres.
Et c’est après seulement deux mille ans qu’ils se divisèrent définitivement, déchirés par un schisme religieux qui sépara la Sainte Abel d’Haldaran, faiblesse dont profitèrent les Princes Marchands pour affirmer leur autorité dans l’exotique Archipel.

Aujourd’hui la paix est signée entre l’état et son ancienne région, mais chacun sait que l’équilibre est fragile. Au Sud les attaques des Pirates se font de plus en plus nombreuses, aériennes comme maritimes, tandis que les routes et voies ferrées sont les cibles fréquentes d’attaques de hors la loi. Les bêtes sauvages elles-mêmes, poussées par la faim, rôdent jusqu’aux portes des villages.
Les grands seigneurs de la Pègre tissent leurs toiles et tentent de mener le marché noir toujours grandissant ; le peuple s'échine au travail avec l'espoir de voir un jour ses efforts récompensés, et sa pauvreté remplacée par l'opulence…
»


Version longue
Pour les plus curieux


Il y a des années de cela, le Continent se fit le berceau d’un peuple qui débarqua sur ses côtes et repoussa les barbares jusqu'aux montagnes, uni par ses prières à la gloire d’un dieu unique : Astérion. Maitre tout puissant de la lumière et des hommes, il protégeait avec bienveillance et fermeté la terre qui les nourrirait désormais, limitée par des océans dits sans fin et par l’immense chaine de montagnes au nord, au delà desquelles s’étendaient à perte de vue les Terres Sombres. Enchevêtrement ancestrale et infranchissable de végétation et d’arbres gigantesques elles abritaient mille créatures féroces, et en son sein avaient disparu les rares inconscients à s’y être aventuré trop profondément.

Mais l’homme n’est pas un être capable de vivre ainsi, dans l’union et le pacifisme, durant des siècles et des siècles. Alors que la machine à vapeur et les ruines exploitées accroissaient l’économie et l’industrie à un point extrême, les premiers conflits éclatèrent entre Haldaran et l’une de ses régions à l’Est. Accusant le clergé de ne pas suivre la véritable voie d’Astérion, Abel se déclarait ainsi Terre Sainte, et prenant le nom de Très Saint Empire d’Abel elle déclara son indépendance. Depuis trop longtemps ses plaintes et ses revendications avaient été ignorées, et le schisme religieux acheva de scinder en deux le pays.
La soudaine révolte d’Abel ne plût guère au Conseil, gouvernant Haldaran, qui décida aussitôt de faire taire les rebelles par les armes. Mais les troupes aux armures lourdes se heurtèrent aux forces d’Abel, ayant sous-estimé la puissance et la cohésion d’une région militaire qui grondait en silence depuis trop longtemps.

Après plusieurs années de conflits, consciente des sacrifices qu’il lui faudrait réaliser pour avoir une chance de soumettre Abel mais refusant d’admettre sa vision de la religion, Haldaran accepta de reconnaitre son ancienne région comme indépendante.
Dans l’allégresse de la victoire, le nouvel état proclama dès lors l’an 0, et érigea des cathédrales à la gloire unique du Dieu Soleil, guidé par le Sacre Saint Primarque.
Mais pour Haldaran le temps n’était pas encore au repos et elle dût essuyer la tentative d’invasion des hommes des montagnes, lesquels étaient parvenus, pour la première fois, à allier plusieurs des innombrables clans qu’ils formaient en une offensive féroce pour récupérer leurs anciennes terres.
L’action était pourtant téméraire, et s’ils détruisirent nombre des axes de communication et villages au Nord du pays, Haldaran les repoussa rapidement jusqu’aux montagnes malgré ses forces diminuées.
Les années qui suivirent alors virent l’avènement des Princes Marchands, aristocrates maitres du commerce ayant profité de la faible influence du Continent sur l’Archipel pour en faire leur Royaume, fastueux et exotique.

Ainsi fût amenée la situation actuelle, en l’an 296 au calendrier d’Abel, année 3000 pour Haldaran. Malgré les échanges commerciaux entre les deux états les tensions demeurent, chacun se méfiant de l’autre tout en sachant pertinemment qu’une guerre serait désastreuse et meurtrière. Au Sud la Dynastie des Princes Marchands concentre un commerce aussi varié qu’important, mais dans l’Archipel Yunaï-Einji les attaques des pirates se font de plus en plus nombreuses, aériennes comme maritimes. Les grands seigneurs de la Pègre tissent leurs toiles et tentent de mener le marché noir, tandis que le peuple s'échine au travail avec l'espoir de voir un jour ses efforts récompensés, et sa pauvreté remplacée pas l'opulence...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haldaran.forumgratuit.org
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Administration :: Mode d'emploi-