AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Incertitudes gépésistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Incertitudes gépésistiques    Jeu 5 Juil - 21:19

-Je déteste ce pays! fulmina Cléomède en essuyant le mauvais présage qu'une mouette avait en guise de bienvenu lâché, sur ce quai bruyant et sale d'un port impie et surpeuplé.


Chail se contentât d'hocher du chef en souriant, mauvaise humeur est signe de bonne santé


- Je le sent mal. déclara de but en blanc le marchand en se campant sur ses jambes, contemplant immeubles et maisons du port abscons.

Sous le regard interrogateur de son valet, il fut disposé a développer.

- C'est a dire que mes derniers moments en ce pays m'ont été fort peu bénéfique,
Tant est qu'en le contemplant je panique,
Et j'ai beau me rappeler que mon visage ait changé,
Il reste une appréhension, que je ne puis réprimer.
En outre, le doute m'assaille,
Il compresse mon cœur,
Et me fait sans cesse sentir un peu plus de douleur,
Car sans Emilio le plan a une faille,
Et pour le retrouver , je ne sais ou aller,
Ni combien d'années, il me faudra chercher.
Ces terres sont grandes, du port d'Heloron,
Me faudra t-il fouiller, au nord jusqu'aux corons?
Faudra-il aller, d'Ahmoud la grise,
Sans rechigner, jusqu'à Louhne et ses brises?
Il n'est pour moi, point de distances trop longues,
Mais enfin le temps nous est compté,
Des indices dispersés, il faut espérer,
Si on ne veut point marcher a s'en user les tongues.


Chail ne semblait pas mieux disposé et sur son visage la panique s'exprimer,
tirant rides, formant des plis, son égarement n'avait d'égale que les errements qu'ils appréhendaient


Que savaient-t-ils sur Emilio? Que pouic, ou presque. Lorsqu'Emilio avait quitté l'ile du coq, cet halderan de naissance parlait de rejoindre une vielle connaissance qui était, lors de sa dernière venu, serveur a la taverne du voyageur. Il devait ensuite chercher travail, a Syntillia , car il naquis là bas.

Ils partirent donc a la recherche d'un établissement au nom si original qu'il devait en faire rougir tous les troquets de la ville, posant questions et demandes de direction, aux marins affairés de ce port encrassé

(j'ai bien envie de faire une recherche en aveugle pour voir ce que je vaut... ça te dit MJ, avec les quelques éléments présentés ici, de me mijoter un petit RP mignonnet? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Ven 13 Juil - 13:13

Nos deux comparses s'étaient dispersés et au bout d'une heure devaient se retrouver sur ce quai sale et encrassé, où, suite a leurs pérégrinations, leurs interrogations, espéraient assez d'indices pour trouver la solution. Ou était cette taverne, bon sang, dernière trace d'Emilio, qu'ils devaient retrouver? Et Cléomède en posant des questions se morfondait, et Chail en silence priait, le dieu soleil, absent aujourd'hui du ciel, entonnant sourdement le "Notre Lumière" , antique quantique chanté depuis des ères, et chaqu'un espérait a force de questionner, trouver la réponse cette question unique, où qu'a défaut, ce fut l'autre qui eut trouvé.

Car sans réponse, pas de félicité, pas d'Emilio retrouvé, pas de Cléomède vengé et de Leman von Cruze embroché, car le plan que le Veillard avait en sa caboche félée fait murir comportait en outre un jeune homme versé dans les arts honnis du cambriolage et de la fourberie.

La question était simple, et la réponse aisée. Plus d'un ici devait la connaitre. Ou se trouvait, putain de bordel de bon sang de bois a confiture de con, cette putain de taverne dudit voyageur dans ce putain de port merdique où était passé ce fils de pute d'Emilio, sans vouloir ni cracher sur l'honorable lignée dudit bonhomme, ni sur la fort vaillante profession de péripatéticienne. Oui, Cléomède paraissait garder son calme quand il cherchait, mais sous son sourire affable et ses manières impeccables, il aurait bien empoigné ces marins par les bretelles, les auraient bien secoués jusqu'à réponse obtenue, mais enfin, je veux dire, si notre homme eut oublié son incroyable instinct de conservation.

Il ne dépendait désormais qu'au destin de savoir si le garçon ils allaient retrouver.

( Je met mon destin entre tes mains plume, je te fait confiance dans les aventures que je vais subir vivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Jeu 19 Juil - 20:58

( Avant toute chose, je tenais à dire que même si ce type d'écriture démontre d'important talents lyriques et de connaissance envers reflet d'acide ^^, je préférai ton ancien style d'écriture avec laquelle j'avais coeur à lire, ici je préférerai l'écouter Smile )

A force de patience et d'obstination, Cléomède réussit à dénicher une indication. Un grutier leur indiqua l'emplacement d'une taverne dans lequel le tavernier avait la réputation de savoir tout ce qui se passait dans cette ville et les rumeurs du pays, il avait en outre une formidable mémoire des nom et des visages. Ce qui lui a toujours servi quand il s'agissait de retrouver ceux qui n'avaient pas payé leur bouteille.
C'est donc à moitié désespéré par cette journée de recherche mais aussi rassuré par cette indication que Cléomède et Chail se dirigèrent vers ladite taverne.

Ils furent on ne peut plus stupéfait quand nos deux Abéliens arrivèrent devant un établissement transpirant la propreté et d'où les décibels ne dépassait pas la moitié du seuil habituels aux tavernes portuaires. C'est en passant sous l'enseigne de la taverne La Brasserie Nautili que nos deux amis entrèrent en poussant la porte à double battant comme celles des saloons dans la Haute Haldaran.
Mais à peine furent-ils entré qu'ils tombèrent nez à nez avec un véritable colosse, une montagne de muscle de deux mètres, chauve et pourtant doté d'une imposante barbe rousse lui arrivant à mi hauteur de poitrine.
Il portait un pantalon en toile beige et un dessous sans manche blanc, ce qui mettait encore plus en valeur ses bras.

L'armoire à glace leva le bras devant eux comme pour leur interdire le passage:

- Vous ! J'vous connais pas alors j'vous préviens. Vous gueuler trop fort, je gueulerai plus fort. Vous tapez, je vous taperai plus fort. Dans tout les cas vous vous retrouvez dehors avec au mooin un mambre de brisé.

Son regard était glaciale et il ne changea pas la position jusqu'à ce qu'une voix lui ordonne:

- Zek ! Laisse les entrer, ne fait pas fuir la clientèle, je crois qu'ils ont compris le message.

Le colosse abaissa son bras et les laissa passer, tout en leur faisant signe qu'il les gardait à l'oeil. Puis il se reposta à l'entrée, surveillant ainsi toute la salle tel un berger surveillant son troupeau à la recherche de brebis galeuses. Ce qui était sûre c'est que personne dans cette taverne n'osait croiser son regard. Même avec un règlement intransigeant et une propreté exemplaire, la taverne était pleine à craquer et composé d'une clientèle semblable aux autres.

L'homme au bar leur fit signe d'approcher d'un geste amicale de la main et leur demanda:

- Messieurs bonsoir ! Il est toujours agréable de rencontrer de nouvelles personnes autres que des marins, et quand cela se présente j'ai toujours de quoi les satisfaire. Alors, qu'est-ce que je vous sert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Sam 21 Juil - 19:21

(ce n'était que passager, pour un hommage a cette grande série. Bon je dit pas que ça va pas me reprendre de temps en temps. Du reste, ce n'est certainement pas très bon, mais enfin j'ai pris tout ceci comme c'était venu)

- Un vin léger, un rosé de Louhne, peut être? fit Cléomède , connaisseur en la matière, et qui avait du, en outre, apprendre a connaitre les vins locaux, malgré leur incroyable infériorité, a ses yeux, face aux vins abéliens.

- Quant a moi, ce sera une Blonde Krodor d'Elisydia, si vous avez. Demanda Chail. Grenier a céréales du pays, Elisydia avait tout a fait logiquement développé quelques brasseries qui inondaient Haldaran de leur productions. La Brasserie Krodor faisait des bières qui sans être le nec plus ultra se distinguaient de la pissette de poivrot. En outre, et l'on reconnaitra le caractère prudent du vieux Chail, leur blonde était réputé pour être aussi bien l'une des plus douces au palais que l'une des moins fortes en alcool. Les vrai connaisseurs préféraient certainement les brasseries de Rissalia, malgré leur production inférieure. Mais Chail n'en était pas un.

Ils s’installèrent a la table qu'on leur désigna. Cléomède, quant on vint les servir, commença par une question anodine, du genre celle qui peut amener d'autres mais qui ne donne pas l'impression que l'on était venu que pour des renseignements.

- La guerre ne réduit pas trop le commerce, ici, avec les vaisseaux? Je suppose que l'activité doit s'en ressentir. Pardonnez ces questions, mais je viens des colonies, les nouvelles circulent mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Mer 25 Juil - 19:10

Le tavernier posa la main sur la table puis posa son pied droit sur la pointe en pliant le genoux, signe de relaxation.

- Et bien je dois avouer que si, depuis que la flotte de guerre d'Heloron est partie pour le détroit et les batailles de la mer Astéria, je dois dire que les rentes ont sacrément bien baissées. Ces marin était peut-être plus rustres et plus bagarreur mais ils avaient l'avantage de bien consommer si vous voyez bien ce que je veux dire.

Il leur adressa un clin d'oeil amical puis leur demanda dans la foulée, voyant que ces nouveaux clients étaient plutôt sympathiques, ou plutôt que c'était les seule dans cette établissement à pouvoir apparemment tenir une conversation convenable:

- Alors comme ça vous venez de l'Archipel ? Comment se portent nos colonies ? La guerre doit leur paraître lointaine non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Sam 28 Juil - 11:07

Cléomède haussa les épaules. Intérieurement, il remerciait le dieu soleil pour être tombé sur un bon tavernier, le genre prolifique et causeur, là ou il aurait pu tomber sur un homme bourru aux réponses brèves et évasives

-oh ça dépend des iles, mais pour les plus petites, oui...là seule différence, ce doit être les ressources demandées par la métropoles...voyez, je suis dans le coton, et mes clients ont beaucoup de commande de l’état pour les voiles et les uniformes...C'est malheureux a dire, mais les affaires se passent bien depuis le début de la guerre... Dites moi, c'est indiscret, mais, il y a le fils d'un ami, qui se fait appeler Emilio Walden, qui est partit il y a quelque mois pour la métropole...il parlait de bosser quelques temps dans les bars de la ville, notamment un établissement qu'il avait connu par le passé sous le nom "taverne du voyageur", avant de partir pour la ruche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Dim 29 Juil - 15:30

Le tavernier leva les yeux au plafond en répétant les mots de Cléomède: "Emilio Walden ... de la Taverne du Voyageur ..." Ce nom lui disait quelque chose mais il painait à retrouver de qui il s'agissait. Au bout de dix secondes il abaissa de nouveau les yeux sur Cléomède avant de dire avec un large sourire:

- Oui, je voit bien de qui vous voulez parler. Vous l'avez manqué de peut d'ailleurs, il a pris une chambre ici il y a trois jours avant de partir en direction de Scyntilla.

Puis le tavernier se pencha plus vers eux, voulant se confier à des personnes qu'il jugeait honnête. Il avait l'expérience et savait faire la différence entre quelqu'un qui recherche un ami et quelqu'un qui cherche la vangeance.

- J'ai entendu dire que ladite "Taverne du Voyageur" avait une dette envers des personnes peut fréquentables et que cet Emilio est justement venu ici prendre une chambre pour éviter de les croiser le soir où ils sont venu réclamer leur argent. A mon avis il leur devait une bonne partie et d'après ce que je sais, il y a eu du dégât là bas. Il est partie rapidement le lendemain matin, accompagné par un de ses amis je suppose.

sachant pertinemment quelle question allait suivre, il prit les devants:

- Il m'a dis qu'il irait se faire oublier de ses prêteurs un moment au quartier de Riklarden dans le Grand Marché de Scyntilla. Ceux qui me connaissent savent que je suis une personne de confiance et que je ne balancerai jamais un gars, surtout si il doit de l'argent à ces gens là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Dim 29 Juil - 17:01


-Humf. Il est doué pour se mettre dans le pétrin, enfin, il a réussi a s'en tirer.
fit le marchand songeur, avant de se tourner a nouveau vers l'aubergiste.

- Je vous remercie...voyez, je suis en voyage vers scintilla pour affaires, (Je profite de la hausse de la demande pour demander une hausse des prix a mes clients...), et mon ami m'avait demandé, si je croisait Emilio, de lui donner des nouvelles. Je suppose que nous pouvons aussi demander une chambre pour ce soir, s'il vous en reste? Et rester pour souper, d'ici une heure ou deux, quand le soir tombera? Votre établissement a l'air des plus respectables...

Chail pendant ce temps là notait sur son calepin le nom du quartier. Une fois l'aubergiste partit, Cléomède et Chail discutèrent. Ils iraient dans cette taverne au matin pour voir de quoi il retournait, avant le départ du train, C'était moins risqué qu'en soirée.

D'ici au soupé, ils se promenèrent un peu sur les quai et se dirigèrent vers les points réputés remarquables de la ville. (les deux hommes regardaient souvent derrière eux, la désagreable sensation d’être suivit se maintenait, certainement une indécollable réminiscence. Ils passèrent a la gare, et prirent un billet pour le lendemain, 9h. Ils auraient pus prendre le dirigeable plus confortable et rapide, mais c'était plus cher, et Cléomède en plus d’être pingre, avait en outre quelques mauvais souvenirs dans les aérostats locaux. Il prétexta néanmoins vouloir découvrir les paysages de la région.

Ils revinrent finalement pour soupé, et laissèrent au tenancier la liberté de leur faire découvrir la cuisine locale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Jeu 2 Aoû - 17:13

Le lendemain, suite a un rapide petit déjeuné, les deux vieillards décatis se dirigèrent vers la taverne du voyageur, grâce aux indications préalablement fournies par le tenancier. Ils se dirigèrent vers l’établissement sur le coup des neuf heures, l'heure en général où l'on nettoyait les errements de la veille. Celui-ci de l’extérieur n'était pas aussi rutilant que la taverne où ils avaient passé la nuit, cependant, il ne fallait pas forcément se fier a la façade noircie par les cheminées des paquebot tellement il était proche des quais marchands

Cléomède s'approcha et frappa.

-Pas de réponse.

Il réitéra.

- Peut être ne devrait on pas insister? se risqua Chail.

Cléomède leva les yeux au ciel, et insistât, sous le regard inquiet de son secrétaire, qui continua.

- C'est qu'Emilio n'est pas ici nous n'avons aucune raison de nous attarder

Sourd aux arguments du vieillard, le bourgeois recommença

-Et les gens d'ici ne lui voulaient pas du bien

Les palabres du scribe mu par l'instinct de conservation tombèrent, une fois de plus, sur un mur.

- Ce sont ses affaires, ça ne nous concerne pas...

Sans effet notable

- Vous voyez bien, il n'y a personne, ça ne répond pas...Nous allons rater notre train

Mais le poing du Planteur heurta a nouveau le sapin de la porte.

- Mais par le Dieu-Sol...Par Asterion! finit par s'énerver l'assistantQuel besoin avez vous d'aller savoir qui en voulait a Emilio!

-Curiositérépondit simplement son patron, tout en frappant encore une dernière fois sur la porte close du bâtiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Mar 7 Aoû - 16:48

La porte ne bougea pas, et aucun bruit ne perçait de l'intérieur. Le bâtiment affichait quelques traces de vandalisme et plusieurs carreaux avaient été brisé. Apparemment, le tavernier n'avait pas du pouvoir rembourser la dette, ni donner suffisamment de renseignement sur l'endroit où pouvait se trouver Emilio.
Il y avait même de l"gères traces de sang sur la bas de la porte.
Cléomède pouvait d'ailleurs remarquer que les passants se dépêchaient de passer leur chemin devant cette taverne délabrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 26
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    Dim 12 Aoû - 16:59

Après un énième et pénultième coup sur la porte de bois rongé, Cléomède fut interrompu encore une fois par Chail qui montra le carreau cassé , sur une fenêtre plus loin, et les toiles d'araignées ployant sous la masse de plusieurs semaines de poussière.

- Il n'y a plus personne. Partons

L'insatiable aîné s'approcha de l'ouverture meurtrie et observa, voyant meubles renversés, fracassés, chaises démembrées, tonneaux éventrés, tables disloquées. Et là, sur le comptoir, dans l'ombre, une funeste lueur noire séchée, écailleuse, portant une teinte d'une évidence extrême, ne pouvant correspondre a aucune boisson qui eut put s’épancher de quelque récipient. Pragmatique, notre homme ne put que constater

-Un meurtre.

C'est ensuite en devisant avec un secrétaire aux reflets fantomatiques que l'évidence du règlement de compte arriva. Il fallait croire l'autre tenancier, Emilio devait être loin. Il serait temps néanmoins d'en parler avec lui. Si ce n'est pour s'assurer que le jeune vagabond n'était plus recherché. Mais le vieillard dut se résoudre a accepté l'évidence prônée par son secrétaire: ils n'avaient plus rien a faire ici.



Ils hélèrent sur ces quais un coche, mais celui qui approcha fut typiquement halderan, en-ce qu'il reflète leur incroyable fois dans les progrès de la vapeur et dans leur certitudes de la supériorité de leurs machines sur toute chose. En effet, les chevaux avaient disparus, et derrière l'habitacle, une immense chaudière était présente. Devant se situait le conducteur, face au vide, actionnant diverses manettes mettant en relation les mécaniques et les roues avec la terrible machine. Derrière un chauffeur s'assurait quant a lui de la pression et la puissance, ainsi que de l’alimentation du monstre. Celui-ci était relié aux roues arrières par d'immenses bras qui avaient l'allure de pattes de sauterelles, et les faisaient tourner a la manière des trains. Et c'était justement pour la gare que nos deux comparses se dirigèrent au moyen de cet étrange appareil

Ils prirent le train pour Thèbes, où ils devaient prendre un autre train pour scintilla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incertitudes gépésistiques    

Revenir en haut Aller en bas
 

Incertitudes gépésistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Heloron :: Grand port commercial-