AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sombre Thèbes et sourde haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Sombre Thèbes et sourde haine.    Ven 17 Aoû - 11:03


-Thèbes! Thèbes! Terminus du Train 6-Helodron ! La Compagnie des Transports Postaux des Plaines vous souhaite un agréable Séjour!

hurlait l'agent de quai

Thèbes. Pour ainsi dire la grande banlieue laborieuse de la Ruche. Une gare sombre, grise, et bien plus de trains de marchandises que de trains de voyageurs. Tous étaient frappés du logo de la CTPP, une compagnie parmi les plus puissantes du pays, parmi les plus anciennes aussi, datant de l'age précédent, datant d'avant l'age de la vapeur et du suif. Commençant par des diligences dans les vastes plaines d'haldaran, a une époque ou les cités étaient encore isolées, ou il persistait des villages de barbares et des campement de brigands sur toutes les routes. Plus tard, la CTPP avait été mise a mal avec le télégraphe, et elle avait massivement investie dans la construction de chemins de fers, une reconversion des plus réussies et spectaculaires. Sa puissance et sa richesse avait fini par la propulser au haut-conseil, et le directeur de cette entreprise était devenu un membre de droit de cette oligarchie plutocratique. Il en avait profité pour s'octroyer le monopole sur les chemins de fer de basse haldaran, créant un immense empire sur lequel régnait désormais son petit fils, un des hommes les plus riches du monde connu.

Voila ce qu'inspirait et rappelait thèbes a l'homme qui fut, dans un lointain passé, secretaire dans l'ambassade aujourd'hui désertée d'Abel, dans ce lointain mirage qu'était le quartier d'Ivoire. Il portait bien son nom d'ailleurs, et quand on était a Thèbes, on voyait a quel point cette tour d'ivoire était éloignée des réalités profondes du pays. On pouvait critiquer la tyrannie absolutiste, liberticide et fanatisée d'Abel, mais en son fort intérieur, Cléomède continuait la la trouver moins pourrie malsaine et putréfiée que ce rassemblement de gros bonnets qui dirigeaient ce pays avec pour seul objectif de servir leur ambition personnelle.

Ils ne sortirent pas de la gare et attendirent une heure sous les verrières encrassées, mais qui néanmoins les protégeaient de l'air vicié que les cheminées crachaient. Comment pouvait on vivre dans cette ville? Quelle misère attendait ces pauvres hères, quel but avaient ils a trimer jusqu'à la fin de leurs jours, où ils tomberont d'une maladie des bronches, le dos vouté par l'effort, pour un salaire qui servait juste a les maintenir en vie afin qu'ils puissent revenir le lendemain?. Bien sur, Cléomède dans cette sourde haine qui l'envahissait contre haldaran, était partial. Il oubliait bien vite que les habitants de Bruma ou Deshan étaient dans des situations semblables. La seule différence était peut être l’échelle. Mais la seule raison n'était que le différentiel de moyens.


Ils prirent un train pour Syntillia. Ils étaient seuls dans la première classe. Et quand le cheval de fer galopa entre les taudis qui se pressaient contre les voies, sa fumée ne se distingua pas de celle de l'air ambiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sombre Thèbes et sourde haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Thebes :: Gare-