AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin arrivé à Farvaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Enfin arrivé à Farvaz   Dim 15 Mai - 18:44

La voiture du Comte arriva donc sans encombre ni mauvaise rencontre en vu de Farvaz au bout du sixième jour de voyage. On voyait déjà au loin les épaisses fumées noirs qui se dégageaient des innombrables cheminées de la ville industrielle. Plus on approchait, plus le trafique s'intensifiait, Magnus observa les grosses locomotives entrer en gare à quelque kilomètre de là, repérable facilement grasse à la fumée qu'elles laissaient échapper en continue.

Dans le centre ville, c'était pire, les charrettes, porteurs de caisses, bourgeois, ouvriers ... tout ce beau monde fourmillait pour aller à droite à gauche à leur lieux de travail ou dans les boutiques de la ville.
Quelques heures plus tard, Charles stoppa les chevaux les chevaux dans une petite cours, près d'un petit appartement qu'avait loué le Comte de Flavion, pour que leur affaires se fassent le plus discrètement.
Les Mécamanciens déchargèrent les valises et les caisses de dessus la voiture et les empilèrent à l'intérieur, puis enveloppé dans des linges les armes cachées dans la voiture du Comte.
Dehors, Charles le cocher sifflait des chanson populaire en brossant les chevaux et en leur donnant du fourrage. A l'intérieur les Technomanciens de la Confrérie s'installaient sur les lits pour se reposer. Ils avaient finis de vérifier et nettoyer toutes armes amenées. Elles étaient disposées en ordre sur la grande table du salon.
Cinq fusil de combat Whorn, des fusils semi-automatique 8 mm à 9 coups, quatre pistolets Gorgone IV, des pistolet semi-automatique 6 mm 11 coups que les Technomanien gardaient sur eux lors des sortis comme celle-ci, et deux longs fusils de tireur d'élite de fabrication maison, dotés d'une excellente portée, très précis grâce à ses multiples lentilles coulissante, et d'un chargeur de six balles mais son principale défaut étant son poids et son mode coup par coup fait de ces armes des outils mortels seulement à longue distance et bien positionner.


De son côté, dans la chambre située à l'étage, Magnus astiquait son magnum Orlendia, en revolver à six coups de gros calibre qui avait presque 100 ans. Cet héritage familial était si vieux que l'entreprise qui l'avait un jour conçut n'existait plus aujourd'hui. Le Comte posa le chiffon sur la table et regarda longuement son arme pour vérifier si il n'avait rien oublié. Il ouvrit la chambre de son Orlendia et prit ensuite une à une les six balles, de diamètre peut commun pour ce genre d'arme, posées en ligne sur la table. Il les plaça méthodiquement et doucement les balles dans l'emplacement prévu à cet effet.
Magnus fit tourner la chambre du revolver puis la ferma brusquement.


- Ce n'est pas pour rien que c'est la première forme de persuasion de l'homme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Flavion
Magister de la Confrérie des Mécamanciens

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Enfin arrivé à Farvaz   Mar 17 Mai - 6:39

Le lendemain, après s'être accordé une journée de repos, Magnus entreprit de commencer ses investigations. Il retrouva ses hommes dans le salon dont certain dormaient encore.

- Messieurs, c'est l'heure. Nous débutons la première phase du plan.

Les technomanciens se préparèrent donc pour la tâche qu'ils avaient à accomplir. Enfilant leur bottes, leur grand manteaux noir et rangeant leurs armes dans leur étuis. Magnus ouvrit sa valise afin de vérifier si tout y était, il faudrait bientôt une tenue vestimentaire adéquate. Les membres de la confrérie répétèrent une fois encore ce qu'ils avaient à faire, mieux vallait une précaution supplémentaire à ce stade du plan.

- Dés que nous aurons franchis cette porte messieurs, nous ne ferons plus machine arrière et aucun manquement ne serait être toléré. C'est l'aboutissement de deux ans de préparation, nous toucons afin au but. Ne laissez rien vous barrer la route.
Pour la Confrérie.

- Pour la Confrérie

Après s'être salué, le groupe se sépara en deux. Deux Technomanciens partirent en direction de la gare, Magnus, escorté par les deux autres, monta dans la voiture que Charles avait faite avancer.

- Ou allons nous cette fois monsieur ? demanda le cocher au Comte de Flavion.

Magnus sortit la tête par la fenêtre de la portière et répondit de vive voix:

- 14eme rue de l'Argenterie Charles, et le plus vite sera le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Enfin arrivé à Farvaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Haute Haldaran :: Farvaz-