AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 voyage en dilligeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: voyage en dilligeance    Dim 3 Juil - 12:45

La diligence surchargée filait dans la campagne prospère qui se trouvais entre la Capitale et le plus grand port du pays. Malgré le train, c'était une route importante et il était rare qu'il ne se passe deux heures sans rencontrer un véhicule en sens inverse. Après un arrêt au relais de poste pour le déjeuner et changer les chevaux, ils repartirent de plus belle.


Le voyage était long malgré la célérité du véhicule, et si le début du voyage était calme et silencieux, tout comme le début d'après midi où la digestion faisait peser le sommeil, les différents passagers commencèrent a échanger... oh certes il s'agissait de banalités: profession, raison du voyage, météo... mais cela fit passer le voyage... il y eut un vif intérêt autour de Cléomède, qui bien que peut connu de sa personne, représentait une société fort prestigieuse... les langues se déliaient -notamment sous l'effet d'un petit vin fort sympathique que l'un des passagers fit partager aux autres voyageurs- Et il affirma se rendre dans l'archipel pour travailler auprès de l'ambassadeur... s'ensuivit un échange animé sur les préjugés et les coutumes de la population locale...

Le voyage se déroulais donc pour le moment sans encombre, la compagnie était des plus distrayante et le soir tombais... Dans une heure ou deux, ils arriveraient au relais de poste suivant pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Lun 4 Juil - 10:32

Un voyage est une belle opportunité de rencontre n'est-il pas ? Alors que diriez vous d'un petit jet de dés pour savoir si, oui ou non, de curieux personnages se dressent en travers du chemin ?
Ne m'en voulez pas, je ne fais que mon humble travail.

Malheureusement la route empruntée est fréquentée, mais d'autres points sont à prendre en compte.
La lumière baisse et au même rythme le nombre de voyageur continuant à voyager diminue imperceptiblement, et une diligence est un appât parfait pour qui chercherait à se divertir... ou à accroître ses intérêts.
Le degré de danger se trouve donc être intermédiaire, aussi le dé lancé sera le deuxième.

Que la chance vous souri chers voyageurs, ou qu'elle se détourne de vous ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Lun 4 Juil - 10:32

Le membre 'La Plume' a effectué l'action suivante : Quand la Plume intervient...

#1 'Rencontre ? Degré 2' :


--------------------------------

#2 'Niveau de danger' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Lun 4 Juil - 10:36

Alors que la diligence avançait bon train le cocher plissa les yeux, cherchant à discerner la forme inconnue qui se dessinait sur la route. Dans le jour qui tombait une masse sombre tachait le chemin, le poussant à ralentir les chevaux tout en portant une main à ses côtés, où siégeait son fidèle fusil.
Son instinct ne lui soufflait rien de bon, et il scruta les alentours à la recherche d'un signe de vie.

L'un des chevaux hennit et brusquement une silhouette masculine surgit du bas-côté, où elle était restée dissimulée jusqu'ici. Aussitôt le cocher pointa son arme sur elle, mais une voix dans son dos l'en dissuada immédiatement, menaçante :

- A ta place, j'éviterais de faire ça...

Le deuxième homme continua de garder en joue le brave homme, et le premier s'approcha d'un pas nerveux pour ouvrir la porte de la diligence, désormais immobile.
Sans prendre la peine d'observer l'intérieur il prit immédiatement la parole à l'encontre des voyageurs :

- Bijoux, argent, montres, j'veux tous les objets de valeur qu'vous avez sur vous, et plus vite que ça.

Il n'était visiblement pas habitué à ce genre d'activité, car la sueur qui perlait sur son front trahissait son agitation, et il ne parvenait pas à se décider vers quelle victime pointer son revolver.
Les autres pnjs pourront être contrôlés par le joueur si la cohérence reste présente. A vous de jouer désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Mar 5 Juil - 19:49

Il était évident pour cléomède - a qui cela n'arrivais pas la première fois - que l'homme en était a son premier coup

Cléomède chuchotât rapidement quelque chose a son voisin de droite, a savoir Emilio Walden, tout en sortant ses effets de son veston -un petit portefeuille avec ce que l'on sait, une montre, une tabatière, une chevalière- Et tendit le bras avec ceux-ci vers le jeune bandit de grand chemin. Au moment où celui-ci alait prendre ces objets, Emilio s'empressa de lui saisir le poignet. Si l'équilibre de homme vacilla quelque peu, il put cependant s’empêcher de trébucher. Affolé, tremblant, ce vil manant avait donc la main autour des effets de Cléomède, mais son poigné maintenu fermement par les bras vigoureux du jeune Emilio. DE la main gauche, Cléomède pris le pistolet dans la poche droite d'Emilio. Guère habile de la main gauche, il eut cependant tout son temps pour amorcer le silex.


-Monsieur? vous voulez quelque chose? fit le vieil homme tout sourir Je n'aime guère la façon cavalière dont vous avez fait preuve en nous demandant charité, cependant, je peux comprendre que la vie est dure... Une femme, peut être? voir des enfants? en tout cas une famille qui compte sur vous? Non, pas la peine de compter sur votre collègue devant... si il lâche d'un instant le cocher du regard pour vous soutenir, c'est le cocher qu'il aura dans le dos... Et je suis sur que mon ami - qui s'efforce actuellement de retenir votre attention- n'est pas la seule personne armée de cette diligence...

a ces paroles Chail fit signe aux autres voyageurs de sortir leurs armes éventuelles

-Écoutez, mon amis... je vous trouve sympathique... alors plutôt que de vous attacher et de vous livrer aux autorités une fois a Rossaria... je vous laisserai partir... sans mes effets, cela va de soit... Mais je peux aussi vous proposer un arrangement... j'ai besoin d'hommes de compagnie pour un voyage important que j'ai a entreprendre... il s'agirait d'effectuer pour moi quelques missions de terrain, de la protection, contre un salaire régulier, quelques primes sur les grosses affaires, et si vous voulez, je peux négocier une pension régulière pour votre famille... mon entreprise est a Rossaria, la Manufacture Impériale des Draps, vous connaissez, peut être? Nous pourrions voir les détails la bas? Qu'en dites vous?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Ven 8 Juil - 17:01

L’homme laissa échappa un cri lorsque la situation changea radicalement, et il se retrouva bientôt en bien mauvaise posture. Il écouta le vieil homme avec des yeux ronds, en oubliant presque sa peur avec quelques bredouillements indistincts. Se moquait-il de lui pour vouloir le convaincre que le premier venu pouvait être recruté ainsi ?
Pendant ce temps son collègue l’interpela, se doutant que quelque chose ne se passait pas comme prévu, mais aucune réponse ne lui parvint, renforçant ses doutes. Aussi fit-il descendre le cocher de sa place sans cesser de le menacer de son arme, et le faisant avancer devant lui tout en gardant le canon de son revolver en contact permanent avec son dos il rejoignit le novice. La découverte de la scène lui tira un rictus mécontent, mais il ne parut pas déstabilisé outre-mesure. En plus du diplomate deux voyageurs avait sortit leurs armes.

- Chris, tu recules, ordonna-t-il en prenant soin de garder son otage devant lui, enfin dès que l’gamin aura eut l’obligeance de te lâcher.

Ramenant son arme contre la tempe du cocher il continua, prêt à mettre sa menace silencieuse à exécution au moindre problème :

- Quant à vous messieurs-dames, à moins de vouloir garder sur la conscience la responsabilité de sa mort innocente, j’vous demanderai de poser vos armes par terre, et vos effets.

Il désigna ensuite son complice d’un geste de la tête :

- J’vous préviens aussi que j’préfère le voir crever plutôt que d’être choppé, alors ‘seriez bien aimables d’obtempérer, j’ai pas une patience légendaire.

Il avait visiblement bien plus d’expérience que le second, mais s’ils n’étaient probablement pas des tueurs sans merci celui-ci n’hésiterait pas à tirer s’il s’agissait de préserver sa sauvegarde et sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: "Couic"   Dim 10 Juil - 14:27

Emilio jeta un coup d’œil a Cléomède. Pour ce dernier, la question ne se posait pas... dans ce portefeuille il y avais une fortune en lettres de change, et elles valaient toute bien plus qu'une vie... excepté la sienne, évidement. Il basait sur ces morceaux de papier de nombreux espoirs, et ne voulais pas les voir voler en éclats...Il rendit donc a Emilio son regard, et se permis de lui chuchoter un onomatopée qui voulais tout dire.

"Couic"

Sur ce signal, Emilio, tenant toujours le jeune "chris" se leva brusquement, l''enserrera sa poitrine dans un bras, le plaçant devant lui, en bouclier, puis sortit son deuxième pistolet de sa seconde poche, et le pointât sous la mâchoire de son Otage

"Ta vie ne vaut rien, cafard"

Emilio, debout au milieu du passage de la diligence, et le miroir presque exacte du malfrat qui osais les menacer. Cléomède, se plaça derrière Emilio, protégé. Il changea son deux-coups de main, sa main droite restant la plus habile, puis, passant le bras au dessus de l’épaule de son jeune coéquipier, pointât son canon en direction du malandrin.


"Si tu tue le cocher, nous tuons ton compagnon. si tu te rapproche, fais le moindre geste brusque, nous tuons ton compagnon, si tu t'avère dangereux et que tu ne semble pas arrêté par le risque de décès prématuré de ton compagnon... Et bien j'aurais la même attitude envers le cocher, et n’hésiterais pas a te tirer dessus, malgré le risque de l'atteindre. Me suis-je bien fait comprendre?

Relâche cet homme et cours, et nous ferons de même avec ton compagnon"


Cléomède ne bluffais pas. au moindre risque, il tirerais. d'ailleurs le cran de sécurité était toujours retiré.

pendant ce temps, Chail était recroquevillé sous une banquette au fond de la diligence, tremblant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Jeu 14 Juil - 18:40

Note : La réaction du malfrat qui tient l'otage va se jouer au jet de dé, à savoir que de 1 à 4 il n'a guère l'intention d'obtempérer aussi facilement, de 5 à 10 il préfère jouer l'assurance, et suit plus ou moins les invectives de Cléomède.

Edit : les dés annoncent 9, la chance est du côté du joueur semble-t-il...


Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’agresseur n’était pas satisfait de la tournure des évènements, absolument pas même. Mais face aux voyageurs armés il opta pour la solution de sécurité, et sa seule réponse fut un regard agacé, frustré de l’incapacité de son compagnon. Il lui manquait encore un peu d’entrainement, c’était le moins qu’on puisse dire…
Sans pour autant relâcher immédiatement son prisonnier il écarta son arme de la tempe du cocher et recula donc avec des gestes mesurés, se permettant au passage d’adresser à ses interlocuteurs un semblant de salut, un sourire amer au coin des lèvres.

- Les désirs de ces messieurs sont des ordres, que la suite de votre voyage vous soit agréable. Et calme surtout, couronnée de succès.

En d’autres termes, il leur souhaitait quelques attaques qui les dépouilleraient complètement, ainsi qu’une mort particulièrement lente et douloureuse de préférence, avec une longue agonie digne de ce nom. Lorsqu’il se fut suffisamment reculé il relâcha son otage mais ne tourna jamais le dos à la diligence, se dirigeant vers quelques arbres en bordure de route qui se révélaient être l’orée clairsemée d’un bois. Il attendit son compère pour s’éloigner, sans ranger son arme, tandis que celui qu'il venait de libérer n’osait pas courir, rejoignant lentement les voyageurs.
Les bandits de grands chemins qui disparurent bientôt, le cocher essuyant quelques gouttes de sueur froide sur son visage, et tout était pour le mieux dans le meilleur des monde, le voyage pouvait continuer…




Dernière édition par La Plume le Jeu 14 Juil - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    Jeu 14 Juil - 18:40

Le membre 'La Plume' a effectué l'action suivante : Quand la Plume intervient...

'Jet de réussite' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: voyage en dilligeance    

Revenir en haut Aller en bas
 

voyage en dilligeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Très Saint Empire d'Abel :: Terres d'Abel-