AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le recoin des philosophes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mihawk Zehel
Chasseur d'élite

avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 24

MessageSujet: Le recoin des philosophes   Mar 23 Aoû - 13:09

Voila, je souhaitais depuis un moment un sujet comme celui-ci sur des questions philosophiques ( eh oui, je suis friand de tout ce qui est philosophique et paradoxal Cool ). Après une courte discussion avec Magnus, je me pose depuis un certain temps cette question :

Est-ce que ce que l'on voit est vraiment la réalité, ou est-ce que la réalité, c'est ce que nous voulons voir ?
Si c'est le cas, la "vraie" réalité (Celle qui est censé vraiment exister) nous serait alors inconnue.


Il nous arrive à tous de nous faire mal, mais des fois, on ne se rend pas compte que l'on saigne. Et juste au moment où on le remarque, c'est à ce moment précis que l'on commence à avoir mal.
Est ce que nous avons mal parce que c'est ce que nous voulons sans en être vraiment conscient ? Est ce que NOTRE réalité lorsque l'on saigne c'est d'avoir mal ?

Il est déjà arrivé que des personnes soient tellement sûres d'avoir des maladies graves, qu'elles finissent par les avoir vraiment ! ( C'est officiellement prouvé. Le plus souvent, ce sont des maladies comme la grippe aviaire d'il y a 2 ans). On est, encore une fois, en droit de se demander si quelques personnes malades dans le monde ont dans le fond, voulu l'être. Est ce que, pour eux, finir malade était leur réalité. (je ne dis pas que tous les malades ont voulu l'être, loin de là. Mais que c'est possible que certaines personnes actuellement dans le monde soient dans cette situation.)

Si des personnes A très influentes, nous disent que quelque chose est vraie, la plupart d'entre nous (les personnes B ) les croirons, ces personnes essaieront de prouver au reste d'entre nous ( les personnes C ) que ce qu'ils disent est vraiment vrai. Mais pourtant, est-ce que c'est réel ? Les personnes B utiliseront des preuves et des lois que nous avons découvertes par le passé pour prouvé ce qu'il veulent. Mais est ce que pour autant, ces preuves et ces lois sont vraies et réelles ?

La physique quantique affirme que si on enferme un animal dans une boîte ( Au passage, je suis contre toutes expériences sur des animaux ), et qu'on transperce cette boîte par des objets coupants, tout le monde affirmerait que l'animal sera mort, mais il n'y a AUCUN moyen de le prouver vraiment. Certains nous diront que la perte de sang serait trop importante pour permettre à l'animal de vivre, et que la mort est donc réelle. Mais pourtant, rien ne peux prouver que quelque chose soit vraiment réel, qu'on le voit ou encore moins quand on ne le voit pas.

Si deux personnes mangent un des piments des plus piquants au monde (le même pour tous les deux), le premier le recrachera alors que le deuxième le dégustera sans ressentir ni une piqûre. Parce que pour le premier c'est trop piquant, alors que pour le deuxième c'est pas assez. Pourtant, Un piment reste piquant. Il ne peux pas changer sont taux d'acide pour chaque bouches. Le premier voit une réalité trop piquante alors que le deuxième y voit une réalité pas assez. Mais là non plus, la réalité ne peux pas changer à tout va, alors qu'elle est-elle ?

Je m'exprime sans doutes mal, et je ne peux pas tout vous expliquer en détail en faisant une thèse de 35 pages, mais j'espère que vous comprendrez ce que je veux dire.
Si vous voulez discuter de tout ça (et même rajouter des fais paradoxaux comme ceux-ci), je vous invite à me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis Thorgana
Contre-Amiral de la Mort

avatar


Messages : 85
Date d'inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Le recoin des philosophes   Mar 23 Aoû - 14:44

Question on ne peut plus intéressante (à ce propos, ce recoin des philosophes est une idée géniale !).

L'esprit humain est capable de beaucoup de chose. Il suffit qu'il soit persuadé de quelque chose pour que le corps ressente des effets qui n'auraient pas lieu d'être. Bernard Werber relate dans un de ses ouvrages un cas très illustratif du pouvoir de l'esprit. Dans les années 1950, un bateau livrait sa cargaison en Écosse. Un malheureux marin vérifiant si tout avait été livré fut enfermé par erreur dans la chambre froide du navire, qui repartit pour le Portugal. L'homme trouva par chance de quoi se nourrir, mais sachant que dans un milieu aussi froid il ne survivra pas, il grava consciencieusement son calvaire sur un mur. Il décrivit avec une extrême précision comment il sentait ses membres geler, son nez et ses oreilles se casser sous l'action du froid, etc.. Lorsque le bateau arriva à destination, on découvrit le marin mort de froid. Seulement, le capitaine releva la température dans la chambre froide : 19°C. L'homme avait été vainc par son imagination !

Ceci montre le pouvoir de la pensée. À partir de là, on peut en effet concevoir une réalité dite absolue (celle que tu as nommée la "vraie" réalité) et lui opposer une réalité que nous qualifierons par conséquent de relative. Cette dernière, illustrée dans l'exemple ci-dessus par le froid ressenti par l'homme, mais englobant également dans tes exemples le piquant du piment (par distinction avec son taux d'acidité) ou bien la douleur le l'homme qui saigne, doit passer par une prise de conscience, une interprétation des phénomènes ambiants par l'esprit de la personne concernée. Mais chaque être humain porte une vie bâtie sur un passé et des expériences personnelles uniques, en ceci qu'aucune autre personne ne veut avoir vécue strictement la même chose qu'une autre, sous le même angle, avec le même regard, etc.. Et cette unicité du passé implique une évolution différente du comportement sensitif, et donc une différence de perception. Ainsi y a-t-il, pour reprendre ton troisième exemple, des gens disposés à croire ce qu'on leur dit, et d'autres qui voudront des preuves et des démonstrations.

Mais la réalité et la véracité des lois utilisées dans ces démonstrations reposent toutes sur des axiomes, c'est-à-dire des énoncés basiques, non-vérifiables et admis comme étant vrais. Et notre éducation nous habitue à les tenir pour vrais, si bien que tant que les preuves apportées et les démonstrations données obéissent aux règles de la logique, nous ne pouvons que les tenir pour vrais, et ils entrent dès lors dans notre réalité. Cependant, la réalité demeurera personnelle : un homme ne tenant pas pour vrai les axiomes primordiaux prendra pour faux toute la démonstration, et dans sa perception de la réalité les choses qu'il aura entendues seront fausses. Et au-delà de ceci, il y aura une réalité différente pour chaque perception de celle-ci. Une même blessure n'est pas vécue de la même manière par un homme habitué à être blessé et par un homme qui n'a jamais eu de gros bobos. Pourtant c'est la même blessure ! Du moins théoriquement, car rien ne permet d'affirmer qu'elle sont identiques. Au contraires, les deux personnes concernées soutiendront que leur blessures sont différentes.

Tout repose donc sur la perception : on ne peut pas ressentir quelque chose à la place de l'autre. Personne d'autre que nous-même ne peut concevoir pleinement la souffrance ou le bonheur que nous ressentons. Et nous avons chacun nos méthodes particulières d'analyse et de réflexion. Tout ceci m'a mené à conclure que la réalité absolue est vide. Il n'y a pas de grande vérité, pas de lois universelles : la vie est un néant intégral. Mais chaque personne se projette sur le monde qui l'entoure, en lui donnant certes tout son sens ; mais cela demeure un sens exclusif, adapté à la conception des choses d'une personne précise. Nous ne voyons que ce que nous voulons voir, mais il n'y a que cela à voir. La vérité n'existe pas. Nihil est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mihawk Zehel
Chasseur d'élite

avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Le recoin des philosophes   Mar 23 Aoû - 19:08

Eh bien merci beaucoup pour cette réponse très claire. Une question à laquelle je ne me creuserai plus la tête pour trouver de réponses maintenant ^^

Merci Anubis.

Je n'ai plus de questions à poser maintenant, si toi ou d'autres souhaitez en poster une à laquelle vous n'avez pas encore de réponse, allez-y! Ce petit coin est fait spécialement pour ça ! Very Happy

(Heureux que ce sujet te plaise, d'ailleurs, j'adore vraiment Bernard Werber. Il parle et remets en cause souvent ces fameux axiomes, et je trouve ça vraiment très interessant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le recoin des philosophes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le recoin des philosophes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Administration :: Taverne :: L'Antre-