AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alaska D'Alehandra
« I believe I can fly. »

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Explications   Mer 24 Aoû - 13:10

    L'homme se tenait en face d'elle. Il tournait le dos au soleil, et son ombre était gigantesque et menaçante. Tout comme son visage carré, traversé par une balafre à peine soignée. Il avait des cheveux blonds et était très gros. Alaska n'avait aucune chance contre lui. Pourtant elle décida de faire une feinte et fonça vers le côté gauche de l'homme, avant de bifurquer sur son côté droit pour passer. Mais elle avait sous-estimé sa vitesse et fut stoppée en plein élan. Sous la douleur, elle se plia en deux et tomba à genoux. Ses mains étaient couvertes de sang, il l'avait poignardée. Il riait fort, comme si cela était amusant. Comme si causer la souffrance d'une jeune femme était quelque chose de quotidien, un passe-temps agréable pour lui. Elle ne pleura pas, ne dit rien. Elle se contenta de lui lancer un regard noir jusqu'à la dernière minute. Puis sa vision se troubla, et son rire parut plus lointain, comme venu du haut d'une montagne. Pourtant, trois bruits secs parvinrent parfaitement à ses oreilles. Alaska se réveilla en sursaut et alla ouvrir la porte. Derrière se trouvait un homme qu'elle avait déjà vu à l'université. Un secrétaire, ou quelque chose comme ça. D'une voix de robot, débitant le texte qu'il avait du apprendre par cœur avant de venir, il déclara :

    " Mademoiselle Alaska d'Alehandra, vous êtes attendue dans la salle de conférence de l'université à 10h30 précises, accompagnée du petit qui est rentré de Louhne avec vous. "


    Et oui, la jeune femme ne pouvait pas y échapper : elle allait être interrogée sur ce qui s'était passé. Comment expliquer qu'elle seule était revenue alors que quatre autres filles de l'Université étaient parties avec elle, sans risquer de mettre le pirate qui les avait sauvé en danger ? D'ailleurs Alaska en avait assez de penser à lui comme " le pirate qui les avait sauvé " et non par son prénom. De plus, un autre dilemme venait se superposer au premier : Zillhean. Il fallait qu'ils aient la même version, ou du moins qui se ressemble beaucoup. Et peut-être que le petit allait tout raconter, alors qu'il fallait mentir. Se mordant la lèvre, elle tourna en rond comme un lion en cage et décida finalement de se préparer pour partir un peu en avance. Si elle pouvait voir l'enfant avant la rencontre, ce serait bien. Alaska devait avoir l'air d'une jeune fille innocente et respectueuse, qu'on était obligé de croire parce qu'elle était obéissante et disait toujours la vérité. Elle enfila une robe blanche moulante mais pas aguicheuse, des collants noirs et des bottines blanches, relevant ses longs cheveux bruns en chignon. En fait, habillée comme ça, elle était digne de son rang. La demoiselle quitta son appartement et se dirigea vers l'Université, qu'elle pouvait atteindre à pieds en quelques minutes seulement.

    Elle pénétra le bâtiment imposant. Devant la porte de la salle de conférence, il n'y avait personne. Pas de trace de Zillhean et de ses parents. Que faisait-il, où était-il ? Alaska colla son oreille contre la porte et entendit des voix : il y était déjà. Ils seraient interrogés séparément, pour éviter les mensonges. Elle prit son visage dans ses mains et s'assit sur le banc, attendant le moment où elle allait y passer. Tout était fichu, elle devait raconter la vérité. Sinon ils auraient des récits différents et sauraient que l'un des deux mentait. La porte s'ouvrit et elle releva vivement la tête, ayant à peine le temps de voir le petit garçon foncer vers elle et se jeter dans ses bras. Cet élan de tendresse la stupéfia, mais l'intelligence de l'enfant encore plus. Il avait fait ça pour lui parler, et non pour la saluer. Rapidement, il lança:

    " Il était blond, grand et très gros. Tu lui as planté un couteau dans le ventre et m'a libéré. Ensuite on a foncé au port où on est monté clandestinement dans un bateau de pèche qui nous a conduit à Louhne. Après t'as demandé à ce qu'on nous ramène à Zhian où tu payerais une fois arrivée. "


    Le père de l'enfant l'arracha des bras d'Alaska et cette dernière s'avança pour l'embrasser sur le front en signe de remerciement. C'était vraiment un garçon extraordinaire, personne ne pouvait dire le contraire. Si elle avait un jour un enfant, elle espérait qu'il serait à la hauteur de celui-ci. La mère de Zillhean prit de nouveau les mains de la jeune femme dans les siennes et lui dit d'une voix douce :

    " Nous attendons ici pendant que vous êtes interrogée. Car ensuite Zillhean et vous devrez être interrogés ensemble si vos récits ne sont pas compatibles. "


    Alaska acquiesça et entra, la tête haute. C'était une grande pièce ... Vide. Alaska s'était attendue à ce qu'elle soit remplie d'hommes importants qui la toiseraient et chercheraient la moindre faille. Mais il n'y avait qu'un homme, assit sur une chaise en face d'une autre, vide. Sur son bureau, il n'y avait qu'un papier blanc et une plume trempée dans l'encre. Il lui fit un bref signe de la main pour qu'elle s’assoit. Le silence était pesant , sans aucun doute destiné à la faire flancher. Mais Alaska ne cilla pas, jetant des coups d’œil autour d'elle, faisant mine d'être intéressée par l'architecture. Puis l'autre commença de sa voix usée par le temps :

    "Alaska D'Alehandra, n'est-ce pas ? Vous résidez à Zhian depuis le début de l'année et vous êtes originaire des Domaines Seigneuriaux, où vos parents ont le titre de Comte et de Comtesse. Vous avez dix huit ans et vous vivez seule."


    Elle hocha la tête et répondit :

    " C'est exact. "


    Le vieil homme marmonna un bref " bien " et trempa sa plume dans l'encre, avant de gratter la feuille de papier sans lui accorder la moindre attention. Alaska se sentit presque froissée de son comportement, supportant mal qu'on oublie sa présence. Cependant ça lui permettait de mettre au clair les informations que lui avaient débité Zillhean : gros homme blond. Était-ce une coïncidence qu'elle ait justement rêvé de lui la nuit précédente ? Sauf que dans son cauchemar, c'était elle la victime du coup de poignard et non lui. Ensuite ils avaient quitté le zeppelin et avaient couru jusqu'à la plage où ils avaient eu la chance de tomber sur un bateau de pèche qui était prêt à lever l'encre. Ils étaient montés clandestinement dedans, cachés dans les canots de sauvetage accrochés au bord. Durant tout le trajet, ils n'avaient eu qu'un morceau de pain pour deux, le petit ayant eu l'intelligence de préserver le sien. Mais Alaska n'y toucha pas, car elle avait le devoir de le ramener en vie et en bonne santé.

    " Alors, racontez-moi ce qu'il s'est passé. "


    Alaska sortit de ses pensées et réfléchit avant de demander, d'une voix timide :

    " Vous voulez que je commence à quel moment ? "

    Il ne parut pas agacé.

    " Tout depuis le début. De ce qui vous a amené à ce zeppelin, jusqu'à votre retour à Zhian. "


    La demoiselle s'éclaircit la voix. L'homme la regardait dans les yeux, c'était gênant. Il vérifiait si à aucun moment elle ne faisait le moindre signe de peur qui trahirait un mensonge. Mais la phrase que se répétait la jeune femme avant chaque situation de ce genre était " Je ne suis jamais aussi courageuse que lorsque j'ai peur. " Et à coup sur, ça marchait. Voilà comment elle arrivait à tenir tête à tout le monde. Elle avait réussi à soutenir le regard de cet homme, malgré la violence, la douleur, la solitude aussi qui se lisait dans ses yeux. Il avait l'air fou, d'un tueur au sang-froid. Mais elle n'avait pas flanché, n'avait pas baissé les yeux. Elle n'avait à se plier devant personne. Elle commença alors son récit:

    " Chaque année à l'Université, les cinq meilleures élèves vont à Louhne, tandis que les cinq meilleurs garçons sont envoyés ailleurs. J'ai eu la chance de faire partie du voyage à destination de Louhne, accompagnée de quatre autres filles que je connaissais déjà. Le zeppelin avant du retard pour partir. Ils nous ont emmené dans les cabines, à l'arrière. J'ai tout de suite senti que quelque chose n'allait pas, car ... C'était comme si les cabines étaient volontairement coupées du reste du vaisseau. Cela m'a fait pensé à une sorte de prison. On a tous eu droit à un maigre en cas. Ce qu'on ne savait pas cependant, c'est qu'ils étaient bourrés de somnifère de poison. Un poison dont seuls eux avaient l'antidote. Pourquoi des gens conduisant un zeppelin de transport auraient fait ça allez-vous me demander. Ce n'était plus eux. Les pirates avaient pris le contrôle de l'appareil et l'avaient détourné de sa destination principale. On était enfermé dans nos cabines. Au petit matin, un homme est entré dans ma cabine. Il était grand, blond et très gros. Il se présenta comme le chef des pirates qui avaient envahi le zeppelin. Il m'ordonna d'écrire une lettre de demande de rançon à l'attention de mes parents qu'il reviendrait prendre plus tard. "

    Alaska reprit son souffle et l'homme lui sourit, lui accordant quelques secondes de répit après cette longue tirade. On lui apporta un verre d'eau.

    " Quand il est revenu le soir-même, je l'attendais. Ce qu'il ignorait, c'était que j'avais sur moi un couteau et que je n'hésiterais pas à m'en servir pour sauver ma vie. Quand il s'est approché de moi, je lui ai planté dans le cœur. Il n'a pas eu le temps de dire quoi que ce soit, ni même de crier. J'ai fouillé ses poches à la recherche la moindre chose susceptible de m'aider à quitter le vaisseau. J'ai trouvé plusieurs fioles contenant l'antidote au poison qui se répandait dans mes veines. Comment savais-je que c'était un poison ? L'homme me l'avait dit. Il m'avait expliqué qu'il s'amusait à nous faire mourir à petit feu, afin qu'il ait les rançons et nous tue quand même pour le plaisir. Je bus le contenu d'un, en emportant un autre au cas où le premier ne serait pas suffisant. Je trouvai aussi une clé. Cela devait être une clé maîtresse qui servirait à ouvrir toutes les portes. J'ai donc ouvert la première porte à droite. Il y avait ce garçon, Zillhean. Je lui ai donné le flacon et l'ai attiré par la main, prête à ouvrir la porte suivante. Cependant des voix d'homme se rapprochaient et je n'ai pas eu le temps de venir en aide aux autres filles. "


    De nouveau elle respira, ayant l'air faussement désolée pour elles.

    " Le petit et moi avons fui le zeppelin et avons foncé dans le forêt, jusqu'à arriver à une plage. Là des hommes finissaient de mettre des caisses sur un bateau. Un bateau de pèche, à un juger par l'odeur. Nous avons attendu que tout le monde soit monté et qu'on ne voit pas de silhouette sur le pont. Alors nous sommes montés dans un canot de sauvetage et avons rabattu la bâche sur nous. Peu de temps après ils ont remonté les canots à la hauteur du pont et le bateau a levé l'encre. C'est ainsi que nous sommes arrivés à Louhne. "

    L'homme la coupa d'un bref signe de la main. Alaska s'arrêta de parler et but une autre gorgée d'eau. Elle avait la bouche pâteuse. Il griffonna quelques mots et la laissa continuer.

    " A Louhne j'ai demandé à ce qu'on paye le voyage de retour jusqu'à Zhian, que je rembourserais une fois arrivés. "


    L'homme la raccompagna jusqu'à la porte, une main posée sur son épaule. Apparemment leurs deux récits concordaient et il en avait assez entendu pour mener une enquête du côté des îles inexplorées. Alaska pria pour que le pirate ne soit pas là-bas et qu'on ne l'attrape pas. Elle se moquait totalement des autres, mais pas lui. Il serra la main des parents de Zillhean, tapota la tête du garçon qui fut visiblement vexé qu'on le traite ainsi après une telle aventure, et fit un baise main à Alaska. Les parents la regardèrent, impressionnés. Ils n'avaient pas eu connaissance du rang de la jeune femme avant aujourd'hui et trouvaient ça d'avantage courageux encore, qu'une petite princesse qui aurait normalement du avoir peur de se casser un ongle, mette sa vie en danger pour leur fils. Après s'être échangé leurs coordonnées, Alaska quitta l'Université avec la vive conviction qu'elle n'y remettrait plus les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://h-s-sup.forumactif.com/
 

Explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Basse Haldaran :: Zhian :: Université de Zhian-