AccueilAccueil  Cartes  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Diplomate et Canaille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Diplomate et Canaille   Sam 14 Mai - 12:50


Cléomède était dans son pied a terre d'Amber. il s'agissait d'un appartement assez petit pour le quartier

(une salle d'eau, un bureau-salon-bibliothèque, une salle a manger, deux chambres, une cuisine)


Chail avait installé son bureau dans sa chambre et faisait la cuisine. a l'étage d'au dessus, deux chambres de bonnes étaient rattachées a cet appartement, cléomède se dit qu'il devait penser a engager quelqu'un pour faire le ménage


Il laissa donc une affiche au concierge de l'immeuble. Les deux trois jour suivant furent assez mornes: il alla visiter quelques vieux amis qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Ce fut une expérience désagréable, car cela lui rappela pourquoi il ne les voyais plus: il s'emmerdait profondément avec eux. Il commençait a s'emmerder un peut trop dans sa vie, se disait-il. Il passa les deux jour suivant a faire du tri dans ses affaires, a aller a une soirée mondaine de la capitale ou il se délecta des ragots du moment.malheureusement, les relations entre les deux géants étaient mornes pour le moment, et il n'eut a se délecter que d'une affaire de corruption impliquant un trafique de femmes... un amuse bouche guère plus, pour lui. Il trouvait également le marbre de sa cheminée vide alors il alla acheter une pendule recouverte de dorures pour la meubler.


Un jour, alors que l'appartement commençait a sentir la poussière et le renfermé, On sonna a la porte.

Y aurais-il quelqu'un d'intéressé par notre annonce? Lança Chail en allant ouvrir. Il eut devant lui un jeune homme aux cheveux noirs, la peau un peu brune, une casquette de toile rêche vissée sur le front

-Monsieur?
fit Chail, étonné

-allons, papi, tu ne me reconnais pas?
-Papi! Mais. je ne...puis il arracha la casquette d'un coup, révélant des yeux vert et une cicatrice sur l'arrête du nez Emilio... tu n'a toujours pas appris la politesse a ce que je vois.
- Oh arrête de faire ta grande dame prude ! Je sais des choses sur ta jeunesses qui t'empêchent de te comporter comme ça avec moi. Bon c'est pas tout il est ou le chef?

-au salon, je t'y conduit.
-c'est bon, je connais le chemin


Quelques pas puis Chail ouvrit la porte. Cléomède était en train de lire

- Alors Chail, cette dame de ménage?
- C'est Emilio qui est la, Cléomède
- Je t'avais dit qu'il nous trouverait. Bon, je suppose qu'il n'est pas la pour le ménage?
- Nan c'est pas trop mon truc chef. Fit Emilio en poussant légèrement Chail qui lui bloquait le chemin
- Salut Emilio. Combient de fois le panier a salade depuis 3 ans?
- 5 , 6 fois, a peine.
- tu t'améliore
- Et devenir honnête, ça ne t'est pas passé par l'esprit ?
rétorqua Chail, avant de se rendre compte que ses deux interlocuteurs le regardaient plus que bizarrement
- Quoi! c'est pas une idée si farfelue que ça, tout de même!

***

plus tard...

-Et donc tu est la pour te proposer comme ambassadeur ?
- parfaitement! ça t'intéresse de nous accompagner?
- pas si c'est un pays de bouseux comme la dernière fois!
-rho je t'en pris, les clans des montagnes sont respectables... oui bon d'accord, je ne crois pas moi même a ce que je viens de dire. Évidement, je préférais les princes marchands ou Haldaran. mais ça, seul l'Astre le sait.
- Et tu as prévenu les lèches bottes du patriarque?
- Pas encore, je voulais attendre d'avoir fini tout ce que j'avais a faire a Amber.
- A savoir?
- Ben enfaite pas grand chose. Je vais leur écrire une missive dans quelques temps. Tu reste pour le thé?
-Nan faut que je file. Si t'a une promo intéressante, on se revera peut -être. a plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Plus tard    Sam 14 Mai - 17:32

[exlude : les libertés que je prend ici avec l'organisation de l'état ont déjà été acceptées de manière informelles par la plume: j'anticipe un peu leur officialisation]

Plus tard, dans la soirée

- Chail! sort le plus beau papier, sans l'entête de l'entreprise, juste celui avec le centaure en haut gauche... c'est pour le patriarcat du globe!

- Vous avez enfin décidé a envoyer votre lettre.

- Oui, note, je te dicte...

Le Patriarche du Globe. Comme tous les patriarches, il était puissant, et en outre c'était l'ancien employeur de Cléomède. En charge de toutes les ambassades, de tous les envoyés plénipotentiaires envoyés a l'étranger comme de l'accueil des representants des autres nations. Et on racontait -certainement de manière fondé- qu'il avait développé les tentacules du saint-empire dans les organisations des autres nations, sournoisement, insidieusement, au fil des années. A leur actuel, le patriarcat devait certainement être en contact avec des milliers d'informateurs. Un homme puissant, donc...

-Non, attend... il ne faut pas faire de bêtise. Donne moi d'abord le papier avec entête d'entreprise... le plus simple , c'est pour l'intendant, et un ouvragé, egalement.

Il écrit sur le papier simple:

Citation :
Monsieur l'Intendant des Manufactures Impériales des Draps,

Veuillez livrer a la Grande Basilique d'Amber 50 kilogrammes de Brocards d'or, et 40 rouleaux de notre soie la plus fine. Vous l'enverrez en convoi spécial, avec la lettre si joint.

Monsieur Brabantio,
Propriétaire des Manufactures Impériales des Draps

Il glissa le papier dans une grande enveloppe. Dans cette enveloppe il glissa une plus petite, d'un vélin de haute qualité et scellée du centaure familiale. dans celle-ci il y avais le papier ouvragé avec l'entête d'entreprise, Où on pouvait lire ceci:



Citation :
Monseigneur Cardinal de la Grande Basilique d'Amber,

Notre famille a toujours sue se montrer fidèle au Dieu Soleil et a son messager sur Terre le Très Saint Primarque. Veuillez donc accepter ce maigre gage de notre fidélité renouvelée. Nous vous serions reconnaissant de prier pour nous , pour la longue vie du saint-Primarque et la pérennité de notre juste empire. Ne sachant quels étaient vos besoins, nous vous avons envoyé des matériaux, mais nous sommes certain que vous leur trouverez une utilité. Aussi, nous nous engageons également a faire, a titre gracieux, un ouvrage a votre demande.

Loué soit le Dieu-Soleil.
Votre serviteur, Cléomède Brabantio


C'était un don de grande valeur, et, couplé a une demande d'ouvrage onéreuse, pouvait mettre a mal les finances de l'entreprise. Bah! C'était pour relancer sa carrière, tout de mème. Cléomède esperais que son don ne passerait pas inaperçu. Il était connu - le primarque dors dans des draps de sa manufacture, tout de même! Son entreprise avait peut être fabriqué ce qui serait un jour des reliques !- et espérais que l'on évoquerait son don dans les couloirs du Palais des templiers. Ainsi, quand il enverrait sa lettre au patriarche du globe, celui-ci serait peut etre un peu mieux disposé a son égard... et au moins, ça ne ressemblais pas a une vulgaire offre intéressée comme si il avait directement envoyé les brocards au patriarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Diplomate et Canaille   Dim 15 Mai - 12:16

Le lendemain, Cléomède envoya une nouvelle missive, cette fois-ci directement adressée au Patriarche du globe. Sur son plus beau papier, orné d'un filigrane représentant le centaure des Brabantio, il fit écrire a son cher secrétaire ce qui suit



Citation :

Monsieur Brabantio,
à

Patriarcat du Globe,
Cabinet du Patriarche

Objet: Demande d'audience

Monseigneur Patriarche du Globe,
Je vous suis reconnaissant d'avoir accepté mon congé de vos services lors du funeste décès de mes parents, il y a désormais trois années de cela. J'avais alors obligation de tenir les affaires familiales.
C'est bien humblement que je je me remet a votre entière disposition, afin d'agir, a nouveau, pour la gloire de l'empire et son rayonnement, comme doit le faire tout humble sujet du Primarque, béni soit-il.
J'ose espérer que vous trouverez pour moi un poste où mes compétences serviront au mieux le saint-empire. Je suis certain que la relecture de mes états de service saura vous permettre de faire le meilleur choix.
C'est dans cette optique, monseigneur, que je mande audience auprès de votre personne, afin que nous puissions évoquer la politique extereire de l'empire ainsi que le rôle que je pourrais y jouer.

Que le Dieu-Soleil veille sur le Très-Saint Primarque.

Monsieur Cléomède Brabantio


Il n'avais plus qu'a attendre la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Plume
Scribouillard tout puissant

avatar


Messages : 324
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Diplomate et Canaille   Dim 22 Mai - 9:05


Daskey, le Patriarche du Globe
Chargé des affaires étrangères, Monseigneur Daskey supervise la diplomatie d’Abel, rôle que le Sacre Saint Primarque lui délègue avec confiance.
D’après ce que mes yeux constatent, c’est donc avec les puissants que souhaite converser le grand marchand de draps…

Assis derrière son imposant bureau de bois massif le vieil homme inscrivait sur un billet quelques ordres, indiquant à l’un de ses subordonnés quelles mesures prendre pour la prochaine réception d’un Prince Marchand. L’événement était rare, et une préparation minutieuse était donc de mise…
Alors qu’il apposait sa signature à l’encre noir sur le papier, deux petits coups contre sa porte lui firent lever la tête, et il enjoignit l’homme d’entrer.

- Votre courrier Monseigneur.

Daskey récupéra le petit tas de lettres préalablement triées et décacheta les enveloppes ; leur contenu étant souvent survolé sans retenir son attention, mais il arrivait que certaines d’entre elles aiguisent d’avantage sa curiosité ou son intérêt. Cette fois-ci ce serait le cas d’au moins l’une d’elle par exemple, qu’il prit le temps de lire consciencieusement. Brabantio… il se rappelait de ce nom.

- Il a également fait livrer des dons de grande valeur à la Grande Basilique d’Amber il y a quelques jours, sans compter le travail de haute qualité de son entreprise.

Le Patriarche hocha la tête, et déposa la lettre sur le bord de son bureau.

- Un homme pieux qui souhaite se rapprocher de nouveau de la lumière de notre Saint Primarque… Rédige une réponse Ewen, et assure ce monsieur que c’est avec plaisir que je le recevrai. Qu’il vienne en fin d’après midi, ainsi nous aurons tout le loisir de discuter sans être dérangés par une audience qui suivrait.
- Bien Monseigneur.


Son assistant s’inclina brièvement, et alla de ce pas se mettre à l’ouvrage. Daskey ne promettait rien, mais les hommes de ce type étaient utiles à l’Empire, la demande de ce Cléomède Brabantio méritait donc d’être étudiée de prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléomède Brabantio
Marchand de tapis

avatar


Messages : 296
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 27
Localisation : a Traitreland

MessageSujet: Re: Diplomate et Canaille   Dim 22 Mai - 12:06

- Cléomède ton courrier ! fit Chail en lui lançant une enveloppe épaisse que l'homme attrapa au vol avant de décacheter le sceau portant la marque du globe d'Abel

Diantre, cet Après Midi!

Cléomède mit son plus bel Habit alors que Chail commandait un Fiacre. Après un repas léger ils partirent pour le patriarcat du globe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diplomate et Canaille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Diplomate et Canaille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haldaran :: Très Saint Empire d'Abel :: Amber :: Cité écarlate-